les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Rando - Cyclosport - Triathlon - VTT

Cette catégorie regroupe toutes les courses hors FSGT, c'est à dire Rando Cyclo ou Cyclosportives et tout ce qui gravite autour du Triathlon


Rando VTT de Beaufay

Compte-rendu d'Anthony BOURGUIGNEAU :

 

Anthony.jpg

 

Après une saison route bien remplie, place au vtt !

Le duo suzerains de samedi avait laissé des forces pour la rando vtt du célèbre Roger Legeay à Beaufay le dimanche.

 

Arrivée simultanée de nono, marco et moi sur le site pour un départ groupé du 65 km dirigé par le maitre des lieux.

Rando très roulante avec peu de difficultés mais très sympa avec ce temps estival. Ravito suffisant et fléchage au top niveau. Bravo pour l'orga bien rodée.

Merci les copains d'avoir supporté mes moments de folie cycliste !

 

 

 


16/10/2017
8 Poster un commentaire

Duo des coevrons 2017 - ils y étaient

Compte rendu fait par Frederic Martin

 

7eme sur 66 équipages au départ, un temps magnifique pour un mois d'octobre et surtout pour la mayenne ?. L'objectif est très claire faire mieux que 2016 avec le même co-équipier Nicolas Tardieu (mon coach).

Donc la stratégie a évolué avec des relais plus court et surtout un binôme plus homogène. Nous bouclons les 30km en 48'42" ce qui fait 1 minute de gagnée. Mais nous ne sommes seulement que 7eme bof bof.

Ça roule vite devant, tant pis avec les bonifications nous prenons la 1ère place en 47'42" (10" par année au dessus de 40 ans)

 

Un parcours inchangé avec toujours des bosses qui font mal et cette fameuse arrivée au mont de feu avec un passage à 24% pour les derniers 50 mètres.

 


15/10/2017
4 Poster un commentaire

Le Roc'h des Monts d'Arrée

Compte-rendu de Therry LEVOYER

 

 

Une édition musclée !

 

Dernier objectif de l'année après l'étape du tour de France, le Roc'h des Monts d'Arrée avec une inscription sur la rando raid de 100 km avec + de 2000 m de dénivelé.

 

C'est donc le samedi matin que je pars en direction de Huelgoat. 3H30 de route avec de bonnes averses au passage qui laisse présager d'une rando humide. Arrivé vers 15h30 je m'installe au camping municipal de Huelgoat distant de 800 environ du site du Roc'h où se trouvent les animations et toute l'organisation. Après m'être installé, je file récupérer mon dossard et en profite pour visiter les animations, les stands installés à l'occasion et le village d'Huelgoat.

 

Ensuite en fin de journée je vais rouler une petite heure sur route, plus propre que les chemins histoire de faire tourner les jambes ; j''avais pas envie de dégueulasser le vélo et le bonhomme aussi avant la rando de dimanche.

 

C'est après une nuit de sommeil plus ou moins bonne, un peu pour les mêmes raisons que David, que je rejoins le site. J'arrive sur site à 7h45 avec un départ prévu à 8h20. En attendant, l'organisation nous offre café et chausson aux pommes. Il fait doux et la température clémente. Il ne pleut pas. Les départs de toutes les randos sont échelonnés à des horaires précis et respectés par l'organisation.

 

C'est donc à 08h20 pétante que je m'élance sur la rando des 100 km. Rapidement les difficultés apparaissent surtout à partir du km 10 qui nous rappelle que nous roulons dans un massif d'anciennes montagnes qui s'est certes aplani avec le temps mais dont le dénivelé est bien présent. De plus, la pluie tombée dans la semaine rend le terrain boueux et glissant aussi bien dans les montées que dans les descentes très techniques qui demandent beaucoup de vigilance et concentration.

 

Je me sens en forme, les jambes tournent bien, je gère bien mes montées . Le premier ravitaillement se présente entre le km 15 et 20. Je ne traîne pas il y a encore du chemin à parcourir. Je repars prochain ravitaillement vers le km 35.

 

Au fur à mesure que j'avance, la boue se fait de plus en plus présente sur le parcours. Par deux fois je dégonfle mes pneus pour améliorer mon adhérence lors des montées mais par moments je suis obligé de mettre pied à terre ou plutôt dans la boue qui devient épaisse et ça use les organismes dans les pentes à très fortes dénivelées.

 

Km 35, nouveau ravitaillement, je m'arrête pour me restaurer. Rien à redire sur les ravitos qui sont bien garnis. Heureusement car les organismes en ont besoin.

 

Je reprends mon vélo qui pèse une tonne avec la boue qui s'y est collée. Je continue mon chemin vers le prochain ravitaillement prévu au km 50. Là s'ensuit une succession de montées et descentes toujours dans la boue. J'ai toujours la forme et le moral mais ce qui m'inquiète c'est surtout la moyenne qui est relativement basse au vu des conditions du terrain. En effet je dois récupérer mes enfants en fin de journée chez mes parents et comme j'ai 3h30 de route je ne veux pas rentrer trop tard.

 

J'arrive au ravitos des 50 km à 14h00 je suis parti à 08h20 le matin plus de 5h30 pour faire seulement 50km la messe est dite je décide de rentrer sur Huelgoat par la route comme beaucoup d'autres. Là la pluie s'invite et ne s'arrêtera plus. Il reste donc 25 km à parcourir avec de belles côtes et de belles descentes pour regagner le village de Huelgoat accompagné d'autres coureurs.

 

Arrivé sur Huelgoat, je file chercher mon sandwich et ma boisson et repars vers le camping. Je croise de nombreux randonneurs qui ont décidé de couper et rentrer par la route.

 

Je pars vers 16h30 de Huelgoat heureux de me retrouver au chaud et à l'abri dans la voiture. Les 100 km ce sera pour une autre fois, j'attendrai que la planète se réchauffe pour recommencer histoire de rouler sur sol sec !

 

En résumé, une belle organisation, bien rodée, de très beaux parcours avec de belles difficultés, un super panorama, une bonne ambiance mais trop de boue qui avouons-le a gâché le plaisir de cette édition 2017 mais vive l'édition 2018 !

 

 

 

 

 

 

 


18/09/2017
9 Poster un commentaire

24 heures VTT de Nouzilly en Touraine ( David y était)

Compte rendu de David:

 

Le 02 et 03 septembre, je me lançais une fois de plus sur un 24h vtt en solo, celui de NOUZILLY en TOURAINE.

 

Départ le vendredi soir, pour une installation en toile de tente, afin de me préparer tranquillou le lendemain. Chose que je regretterai très vite.

La nuit a été fraiche et très mouvementé dans le camps, toutes les équipes ne sont pas là pour faire une perf, mais plutôt pour faire la java.

Encore merci à ses sadiguos.

 

Le samedi levé, pti dej, pti douche fraiche aussi.

Préparation des bidons, les lampes frontal avec les batteries a porter de main et la tenue longue pour la nuit.

Départ 14h, et c' est parti.

Je part pas trop mal il le faut pas trop d' endroit pour doubler sur le début du parcours.

Au premier tour, je suis en tête jusqu' a mon premier arrêt 20h. J' installe mes lampes je m' habille pour la nuit, je mange un bout, et c' est reparti.

 

Après 2h de roulage suite a mon arrêt, je suis de moins en moins bien, j' ai des naussés à chaque pente raide et oui il y en avait.... des pentes raides.

Qu' est ce que j' ai mangé de pas bon ????

Et là, pas bien 1 tour, 2 tours puis au bout de la premier pente raide une galette, une galette.... un vomito, puis deux. Dans les environs de 00h00 j' arrête.

 

Je décide de faire un arrêt histoire de voir si je peut me requinque.... mais comment. Je m' allonge, je bois par petite gorger mais rien n' y fait et la j' ai le coeur et la tête dans les chaussettes, je me dit que c'est fini.

Je vais voir le classement, et je suis 4ème. Mais je n' ai plus les jambes plus le moral.

C' est fini.

 

Je retourne m' allonger et j' arrive a dormir un peu. Je me relève mais pas du tout motiver pour repartir. Je me recouche.

Au petit matin, je retourne voir le classement, je suis 12 ème. Je regarde les gars roulés et je me dit que je ne peut pas abandonné et ne pas passé la ligne des 24h, pas tout à fait pour moi.

Et puis, au mieux je peut faire un top 10.

Je retourne me préparer, je bois un petit café en espérant qu' il passera, mais sa va mieux.

Et c' est reparti, je reprend un (2eme depart).

Les jambes vont bien, l' organisme a peu prêt.

Il me reste 8h à faire. Mais je ne prendrai pas la 10ème place.

 

Sur les dernières heures, ma femme et ma fille sont là pour m' encourager, elles me donne mes dernière force pour finir.

Et sur le dernier tour, je calcul mon temps pour ne pas reparti sur un tour et deviné comment .....???? J' ai 15 min d' avance aux abords de la ligne et je ne repartirai certainement pas pour un tour.

Je fini 11ème avec 216km.

 


12/09/2017
18 Poster un commentaire

Le Live des monts d'Arrée

Message de Titi:

Bonsoir à tous,

Bien arrivée au Roc des monts d'Arrée. Prêt pour attaquer les 100 kms de la rando. Beaucoup de monde sur place et une bonne ambiance même si cela ne se voit pas sur la photo. Alternance de pluie et de soleil. Une chose est sûre le terrain est un peu gras, mec pour demain mais ça va le faire. J'essaierai de vous donner des nouvelles demain.

 

Bonne soirée.

 

 

 

 


10/09/2017
9 Poster un commentaire

03/09/2017 : La Randonnée des étangs chauds

Compte-rendu de Christophe ROTA :

 

Christophe Rota.jpg

 

N'ayant pas eu d'écho sur un rassemblement du club concernant la rando des étangs chauds, comme cela s'était fait l'an dernier, c'est donc seul que je me suis présenté au départ vers 8h00 pour le parcours de 113 km.

 

Les quinze premiers kilomètres via Changé, Ruaudin, Mulsanne et Téloché ne sont pas très enthousiasmants car plats comme la main.

 

Heureusement, cela ne dure pas car à partir de Téloché, j'entre, avec joie, sur un itinéraire bien plus escarpé !

 

Celui qui a tracé ce parcours connaît le secteur comme sa poche ! Combien de changement de direction ! Combien de petites routes ! Par moment, on se serait cru sur le Tour des Flandres... D'ailleurs, deux belles bosses bien raides de 12 % et 9 %, du côté du Grand Lucé, renforçaient cette impression…

 

Ce qui est dommage, c'est que je n'ai pas pu trouver de groupe avec qui rouler. Ceux que je rattrapais n'arrivaient pas à me suivre dans les montées et ceux qui me doublaient étaient en fait sur des plus petits parcours.

 

Enfin, cela ne gâchera pas le souvenir des beaux paysages traversés, de ces successions de petites vallées qui flattent le regard et les mollets !

 

Je prends dores et déjà rendez-vous pour l'année prochaine !

 

Les données :

 

 

Itinéraire et profil :

 

Quelques photos :

 

Km 0, au départ :

 

 

Km 40, du côté de Parigné l'Evêque :

 

Km 42, premier ravito à Challes :

 

 

Km 62, dans la Sarthe profonde du côté du Grand Lucé :

 

Km 75, second ravito de retour à Challes :

 

Km 92, à côté d'Ardenay :

 

Km 97, Parigné l'Evêque dans le fond :

 

Km 115, arrivée :

 

 


03/09/2017
7 Poster un commentaire

IRONMAN Vichy 2017 ( Fred Martin y était)

Compte rendu fait Frédéric Martin:

 

49ème au scratch sur environ 1500 athlètes au départ.

9ème de ma catégorie 40-44 ans.

Un résultat qui me satisfait pleinement même si mon marathon est mauvais, la faute à des douleurs gastriques apparues au 120km du vélo.

Cependant la natation sans combinaison a été meilleur que Vichy 2016, mais moins bonne que le Frenchman 2017. je fais quand même le 124ème chrono nat et j'en suis content.

Le vélo a été costaud car le dénivelé est tout de même plus important que sur le Frenchman mais je boucle en 4h51 soit plus de 36km/h de moyenne, contrat rempli avec le 59ème chrono vélo.

Le marathon, alors là ça ne se passe pas comme prévu, je démarre sur un bon rythme en moins de 4' au km et passé le 5ème km le ventre me rappelle à l'ordre, impossible de manger voire même de boire. Ça va être difficile de tenir le rythme prévu comme ça, là je commence à courir de ravito en ravito jusqu'au 15ème km, la suite se complique avec un ventre vide et de plus en plus douloureux, je m’arrête sur un ravito et bois plus d'1 1/2 litre d'eau en pensant que ça va le faire mais la suite du parcours pédestre ne sera qu'un long ON/OFF de ravito en ravito.

Ce n’était pas le bon jour pour moi sur la course à pieds, Tant pis. Je pense avoir trouvé les faits qui ont entrainé cet état donc on fera mieux au prochain. je fais tout de même le 58ème temps marathon mais loin de ce que je sais faire (un peu d'amertume quand même)

Donc une course bouclée en 9h42'28'' soit 1 minute plus lent que Vichy 2016 mais c'est la course. Pas de qualification pour Hawaii seul les 5 premiers pouvaient prétendre à un dossard.

Tant pis on fera mieux la prochaine fois.

j'ai vu mes progrès en natation sur le Frenchman 2017, également un meilleur vélo entre le Frenchman 2017 et cette course grâce au coaching de Nicolas Tardieu que je remercie ENCORE une fois pour ce qu'il a mis en place et sa disponibilité.

 

 

 


30/08/2017
7 Poster un commentaire

La Saumuroise 2017

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

C'est à 7h40 que j'arrive à St Hilaire St Forent (agglo de Saumur), site de départ de La Saumuroise.


Le ciel hésite entre soleil et nuages, la température est douce et le vent déjà bien présent.


Après m'être préparé et avoir roulotté durant 5 km en guise d'échauffement qui n'en est pas vraiment un, je me présente sur la ligne de départ du parcours de 160 km. Nous sommes 69 inscrits sur la distance, plus peut-être d'autres de dernière minute mais assurément moins de 100. C'est pas beaucoup ! Et moins on est plus le niveau est élevé !


Cela se vérifie dès le départ réel (après avoir fait 2 km en procession) : ça rigole pas ! Je ferme la porte du peloton durant 15 km environ avant qu'un groupe ne se forme à l'arrière au sein duquel je prends place.

On est 10 et ça roule plutôt bien (32 km/h de moyenne environ) mais au 80e kilomètre alors que les premiers du parcours de 100 km nous ont rejoint, cela devient vite la pagaille. Certains essaient de s'accrocher à ce peloton qui va beaucoup plus vite que nous, d'autres n'essaient même pas. Bref, c'est la désorganisation la plus totale !


Ainsi, je me retrouve tout seul et cela sera le cas jusqu'à la ligne d'arrivée ! 80 km tout seul avec un p… de vent de face la majeure partie du temps !


Du coup, j'ai eu un gros coup de mou entre le 100e et le 130e kilomètre, là où était le plus emmerdant ! Durant cette période, le compteur n'arrêtait pas de m'insulter ! Je me disais que ma moyenne allait en prendre un sacré coup…


Heureusement, les 30 derniers kilomètres furent plus favorables et j'ai retrouvé une allure plus décente.


Au final, plus de 29 de moyenne sur 160 km dont 80 km tout seul dans le vent, je me dis que c'est pas si mal que ça…


Maintenant, place à l'Etape Sanfloraine (le 13 août), l'objectif principal de ma saison !

 

Les données :

 

 

Le parcours :

 

 


23/07/2017
8 Poster un commentaire

L'étape du Tour 2017 (Briançon - Sommet de l'Izoard ) ils y étaient

Compte rendu fait par Anthony:

 

 

Après 9 mois d’attente ,l'étape est terminée, avec une victoire et un Challenge réussit pour les 14 coursiers Suzerains présent sur ce grand événement de vélo.

 

Le grand départ pour les Alpes à commencer le 14 juillet à 5h00 pour l’étape de 10 h avec le mini–bus entre La Suze et Briançon. L’ambiance était déjà au rendez-vous et letrajet est nickel avec une arrivée groupée à 15h. L'absence de clé et de proprio nous fait passer par quelques frissons, vu sur le jardin et surtout l’appartement exceptionnel de notre futur voisin.

 

Mais tout rentre dans l’ordre et le chalet est correct pour des hommes, mise en place et départ pour le supermarché en passant par le village pour retirer les dossards ou il y a déjà un énorme balai de vélos.

 

Retour au chalet pour le repas du sportif ( nouilles) puis Dodo.

 

Samedi matin décrassage et les anecdotes commencent, on récupère Denis «la plaque», Jean Phi attaque son festival, compteur, chute, cale chaussure, etc.. j’y participe aussi avec le perte de mon compteur, retrouver après 20 min de recherche à 3 .( merci Titi et Eric). Retour pour le repas puis la visite du village avec les maillots de association de Titi pour son fiston, manu nous à rejoint. Barbecue le soir afin de préparer le « day ».

 

Nuit compliqué pour la plupart.

 

Jour J, Philippe est le premier partant suivi d’Antoine qui récupère virgil à l’appart de Christophe 8 km plus haut puis le reste du groupe part ensemble au SAS de départ. Tof et Salem partent en duo, moi ,Seb et Olivier sommes les derniers à s’élancer dans la grande aventure.

 

Partant en SAS 14 , je remonte les Suzerains un par un grâce à de gros rouleurs des différents SAS.Tous les Suzerains semblent bien gérer l’effort et c'est de bonne augure.

 

Avant le col de Vars , je rencontre Jérôme Bazoge venu en famille pour nous encourager . Dans le col je retrouve Salem nickel et tof qui semble souffrir le martyr puis descente vers le mythique Izoard. Je suis super bien jusqu'à 7 km du sommet vers Brunissard ou les crampes apparaissent et finissent par me faire regretter mon engagement à l’étape mais je me sert que de la tête pour finir .

 

Je rentre exténué au chalet avec 214 km au compteur, la famille Bouvier et Virgil sont déjà en place devant la télé pour suivre les pros et les 10 copains manquant en direct sur le téléphone.

 

Tout le monde franchit la ligne mais Salem chute dans la descente du retour , fort heureusement sans trop de gravité mais avec une grosse frayeur .

 

Dernière histoire du week end.

Re barbecue le soir et fin du ramadan alcool mais la fatigue de la journée entraîne vite les guerriers au lit .

Lundi départ vers 7 h30 pour revenir dans notre plat département Sarthois pour une arrivé vers 18 h30 .

 

Je tiens à remercier tout le monde pour ce super week end entre « potes » .merci a Philippe pour cette belle initiative.

Résultat sportif

15898 partants pour 11212 arrivants ( 4686 abandons )

Le premier mets 5h15 et le dernier en 13h02.

 

Les Suzerains :

 

Colonne1

dossard

temps

classement

bouvier antoine

6590

6h25

461

choffat virgil

7174

6h39

761

bouvier philippe

1694

6h50

1042

bourguigneau anthony

14154

7h45

2959

garnier denis

13841

8h25

4891

bruneau emmauel

11790

8h28

4930

jousse olivier

15300

8h35

5220

blin sebastien

14165

9h30

7717

reinier j philippe

12950

9h34

7914

gaulin christophe

8231

9h42

8231

surmont herve

13044

9h43

8261

levoye thierry

13199

9h59

8849

carre eric

13057

10h25

9697

benatia salem

8808

10h32

9901

 

 

Les Photos du Week-end

 

 

 

La photo de groupe des Coursiers Suzerains

La Photo de groupe au couleur de l"association de Titi

La Photo de groupe au couleur de l"association de Titi

Titi et la Banderole pour la bonne Cause

Les Dossards

Le Km 0

Cherchez votre nom

Dans le SAS du départ

Christophe toujours un as du Selfi

Enfin arrivé à 2360 m et même avec les crampes

Encore la force de lever le vélo

Bravo les Champions

Fin du Ramadan

La tablée Suzeraine

Aïe c'est certain il n'y avait pas de femme

Le chalet


20/07/2017
20 Poster un commentaire

L'Etape du Tour / Le CCS dans les médias


12/07/2017
7 Poster un commentaire