les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

4 ème Critérium Cycliste d'Arnage

 

 

 

C'est arrivé vers 12h15 que j'arrive sur le terrain de jeu déjà brûlant de cet après midi, les services communaux de la ville d'Arnage déjà au travail pour dégager les chicanes de ralentissement de la ligne droite du circuit.

Après un petit tour en voiture de reconnaissance direction vers les stands pour la prise de dossard et visite du stand expo rétro, 5 bicyclettes d'un autre temps mais avec le charme en plus.

Après la prise de dossard direction l'échauffement pour retrouver mon pote Nono sur le circuit, après 40 minutes d'échauffement "musculaire" vu la température, voilà mon Nono COLLET roue de devant sur la ligne de départ prêt à en découdre dans l'attente du départ de 14h00.

Après un petit coucou en direction de Nono, coup d'oeil jeté sur la concurrence à côté de moi et Nono, et là c'est pas gagné avec la TEAM SKY BONNETABLE, 8 gars au départ.

Les choses sérieuses arrivent, il est 14h00, départ donné par Xavier RAYNAUD qui est convalescence pour problème de dos.

Un petit tour neutralisé derrière les moustics pour débuter, puis la course part sur une bonne cadence, voulant rester dans la tête du peloton, je suis piégé à mon jeu en prenant la tête de course avec le vent dans le nez dans la longue ligne droite de 500 mètres, mon coach Bourghi présent devant la ligne d'arrivée me demande de calmer le jeu et rester au frais, au bout de 5 tours une attaque d'un gars de Nogent le Rotrou et d'un Bonnetable, grosse pointe à 47 km/h sur toute la ligne droite, 3 échappés partent devant à vive allure tandis que le peloton dans la fournaise reste en garde, derrière l'équipe de Bonnetable protège son gars de l'échappée, cette fois ci je suis dans la bonne en fermant le groupe d'échappés.

Le gars de Nogent étant dans un bon jour nous demande de bien le relayer pour prendre au minimum un tour aux autres, nous croyons qu'il est fou, mais au final il avait raison, le fait de ne pas être sur un circuit avec visuel à part dans la longue ligne droite permet de prendre le large si le peloton ne s'entend pas, malgré tout à trois avec un vent de face en pleine ligne droite cela reste éprouvant, pour ma part je suis piégé à prendre le relais dans la ligne droite suivant le tempo donné par le gars de Nogent, il a plus de métier que moi et me donne même des leçons pour bien prendre les virages à fond pour récupérer dans les courbes et garder le tempo.

Entre les encouragements et le caoching de Bourghui j'entends les encouragements des Suzerains D4 qui attendent leur tour, Michel BESLANT, Philippe METIVIER, Michel TESSIER.

Au 3/4 de la course il m'a bien usé, notre troisième de BONNETABLE jète l'éponge à force des relances du gars de Nogent, à ce moment là Bourghui me sonne de ne rien lacher et de rester au contact et de ne pas me contenter de la deuxième place, bientôt 50 minutes avant le top des 3 derniers tours de course, mon concurrent me demande d'attendre en relachant comme nous avons plus d'un tour d'avance à force d'avoir enfoncé le cloup, c'est la délivrance pour moi, pour lui une erreure, je suis en mode récupération pour bien préparer mon sprint malgré un cardio qui ne descend pas sous 170bpm, top des 3 derniers tours, c'est le jeu de l'observation entre nous deux, je suis en mode langue dehors ventilation maximale, au dernier tour je me dégage de l'inutile en jetant ma gourde après ma dernière gorgée d'eau chaude ( merci à Phiphi METIVIER pour la récupération,nous prenons un deuxième tour d'avance sur le peloton dans l'avant dernier des virages avant le final, c'est dangereux, les gars devant ne savent pas que nous arrivons pour en découdre, à ce moment là je demande au gars de Nogent d'attendre que les gars partent loin devant avant de commencer la relance, mais là il me laisse en plan derrière le peloton alors que lui est déjà au milieu, je siffle les gars attardés pour faire ma remontada, tout le monde comprends la situation et ouvre le chemin, il vire 15 mètres devant moi au dernier virage, prise de virage à fond pour moi et passage tout à droite dès la sortie du virage pour ne plus réfléchir et partir en sprint comme j'aime, cerveau débranché tu n'as pas mal,je dépose le gars de Nogent qui ne pensait trouver un sprinteur dans les derniers mètres,malgré mon effort j'entends les encouragements de Bourghui sur la ligne d'arrivée, je sais que vais gagner et ne pense même pas à me retourner pour éviter de partir à la faute.

C'est passé, première victoire.

15H10 c'est le lancement des 4, Michel BESLANT, Philippe METIVIER et Michel TESSIER partent sous 33°C avec un vent toujours bien présent, rapidement une échappée à trois courreurs part loin devant, derrière divers groupes.

Quelques vidéos et photos et je vais me changer et m'essuyer car je suis comme une glace au soleil.

Retour pour l'arrivée, sur les 3 échappés du départ 2 seulemnent à l'arrivée, sans sprint, derrière des groupes suivent avec les suzerains dans chacun d'eux.

A date pas de classement des arrivés à ma connaissance.

 

16H20 le 3 dans son quartier d'origine où réside toujours les parents d'Antho, le vent commence à faiblir, et l'effet de canicule arrive, le paquet 1/2/3 part comme des avions de chasse, Antho s'accroche à la fin du peloton, l'hécatombe commence dès les premiers tours, Antho jète l'éponge vu le tempo de dinguo imposé.

Antho part chez sa Maman se changer et voir la deuxième mi-temps de l'équipe de France, nous nous invitons Nono Collet et moi pour une petite bière au frais dans la salle à manger devant un match de l'équipe de France qui commence à ressembler à quelque chose.

Pour ma part je file avant la fin pour la remise des prix en courant, au final j'avais le temps, beaucoup de protocole et un soutient appuyé de Martial REBILLARD vers Xavier RAYNAUD qui avait accusé le coups après quelques critiques lors des dernières courses concernant les classements de certaines courses.( Nous apprenons que Xavier avait pensé à démissionner de ses fonctions, lui le dévoué aux courreurs)

Merci à Michel BESLANT resté présent pour la prise des photos.( pas facile avec un téléphone en surchauffe et ma femme qui appelait pour comprendre mes deux heures de retard pour préparer une soirée entre amis)

 

 

Arnaud BOUHOURS en 5 à Mi course ( merci Antho )

Urbain en visite au camion FSGT

Michel BESLANT et Philippe METIVIER en 4

Philippe METIVIER en 4

Philippe METIVIER en 4 poursuite

Michel TESSIER en 4

Michel BESLANT en 4

Mi course pour Michel BESLANT en 4

Nos 4 dans un pif paf lotissement

Antho en 3 en tour de chauffe

Petite récup passive pendant que Antho souffre derrière des avions de chasse

Tout n'est pas perdu pour Antho, un bon match, des bières et des copains chez Maman....

Victoire en 5 pour moi, merci à l'ensemble des suzerains pour vos messages d'encouragements d'avant course et après course

Merci à Anthony pour l'entrainement de Mardi et le coaching pendant la course

Magnifique trophée de récompense pour le gagnant des 4
Hommage poignant de Martial pour Franck AUDOUX décédé dernièrement à 50 ans lors des récompenses

A suivre prochainement les classements par catégories

Très belle victoire d'Arnaud !!! bravo



01/07/2018
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres