les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Course FFC de La Flèche du 05/05/2019

 

 

Décision prise au levé du Dimanche matin d'aller rejoindre les gars à La flèche malgré un dos en délicatesse depuis une semaine et mon impasse pour la RDM , arrivé sur place à 12H30 pour la prise du dossard au podium situé à proximité du stade de BOUCHEVREAU et sa complexe scolaire que je connais bien ayant fait toute ma scolarité sur La Flèche de la maternelle au Lycée de BOUCHEVREAU, le stade et son parking je le connais bien, pas forcément pour avoir usé mes baskets sur sa piste, mais plus pour prendre l'apéro cacahuètes avec les potes le midi...

 

Sur place je retrouve mon pote Nono C qui est déjà dans la file des dossards, la météo rest capricieuse avec un soleil timide contrairement au vent qui lui redouble de présence avec de bonnes rafales, mais pas de pluie.

 

Quelques minutes plus notre grand Lolo vert arrive en speed sur le circuit après une petite visite de La flèche à tourner en rond pour trouver le terrain de jeu, tourner en rond à La Flèche est monnaie courante, la ville en Sarthe qui comporte le plus de rond point vis à vis de sa surface....

 

Revue des hommes en vert présents pour défendre le maillot de l'AS VALEO chez nos amis Fléchois :

 

D4 : Nono C 

D3 : Lolo et Nono B

D2 : Virgil et Antho

 

Pour le résumé des D4, c'est mon Nono B qui tient la plume ! :  ( Merci Nono B)

 

Comme d'habitude 2 ,3 coureurs partent à fond au départ cela permet de chauffer et de mettre le peloton en ligne après face au vent ça calme.

 

À tous les tours des attaques mais rien ne vas au bout. Après 8,9 tours 3 coureurs arrivent à s'échapper en chasse patate.

 

Au dernier tour nous sommes rejoints par les D3.

 

Ce fut un gros peloton à l'arrivée. L'échappée va au bout de justesse. Pour moi c'est Peloton

 

 

 

Pour le résumé des D3, c'est Lolo et Nono en duo :  ( Merci Lolo )

 

Lolo :

 

Avec un peu de difficulté, je suis arrivé un peu juste au niveau timing sur le circuit.

 

C'est grâce au Prez et Arnaud, que j'ai pu trouvé ce fameux circuit tout plat , idéal pour les sprinters en cas d'arrivée sans échappée.

 

Bref avec Arnaud, nous avons pris le départ pour 14 tours.

 

Durant toute la course, ça a flingué dans tous les sens avec un vent de face assez puissant sur une partie de la boucle.

 

Arnaud et moi-même avions tenté notre chance à quelques reprises mais sans succès.D'autres ont essayé aussi plusieurs fois.

 

Personnellement, j'ai compris assez rapidement que c'était une arrivée au sprint qui allait se passer.

 

Donc au dernier tour, les sprinters se sont massés vers l'avant et là je me suis dit ,mon petit père tu n'es pas venu pour beurrer les tartines, tu vas aussi serrer les dents durant 1 tour et surtout ne pas te laisser grappiller une seule place.

 

La bagarre se faisait de plus en plus dense, avec je l'avoue une montée d’adrénaline que j'aime de plus en plus.

 

On vire pleine balle dans le dernier virage afin de se mettre debout sur les pédales et d'envoyer les derniers efforts.

 

Bon, je n'étais pas encore super bien placé mais j'ai réussi à grapiller 1 à 2 place afin de finir 7 ième.

 

Nono B :

une fois chaud le dos passe les efforts de relances à condition de ne pas trop se lever de la selle, pas facile avec les avions présents, pour certains de vrais sprinter type pistards, il y a de la concurrence si cela arrive au sprint....

 

Dans le dernier tour je fais baisser les miens pour préparer le sprint, grosse erreur, je ne vois pas de suite que nous arrivons sur les D4 et que cette info sera lourde de conséquence si je ne suis pas déjà devant dans les 15 premiers, même à 1,5 km de l'arrivée.

 

Au dernier rond point c'est un quasi un stop pour les 2 pelotons dans l'entonnoir pour passer à 80 coureurs, je décide de controuner le rond point pour éviter de tomber, après ce détour les 15 premiers prennent la poudre d'escampette avec 150 mètres d'avance.

 

La messe est dite pour refaire surface et jouer la gagne, les pleins gaz ne vont rien changer, impossible de rattrapper le retard, dernier virage en blocage de roue arrière pour garder un semblant de ligne et redresser pour faire les 200 derniers mètres, 18 ième au cul du groupe 1, l'honneur est sauf, un vert dans le top 10 avec Lolo l'expérience le nez fin qui joue le sprinter, décidément l'homme couteau Suisse...

 

 

 

Pour le résumé des D2, c'est Antho aux commandes :  ( Merci Antho )

Après les D3 et D4 places aux D1 et les verts de D2 ou moi et Virgil ne déborde pas de motivation.

Un vent de face et plutot frais c'est pas très excitant mais un circuit plat .

Après un tour 2 tour 2 hommes sortent et se font la belles devant mon nez mais ma tête me dit qu'a 2 mission impossible.

ERREUR..

On laisse faire je tente plusieurs fois ma chance mais pas possible ou pas assez précis.

 

Virgil reste bien au chaud malgré qu'il ait "mal".

 

Les 2 hommes a 4 tours sont en vue mais personne n'est décidé et reparte . Incroyable .

 

Le sprint massif pour la 3 ème place est en vue quand les échappées des D1 nous double léger bordel.

 

Je lâche aux 2 derniers virages n'étant pas un sprinteur et Virgil est placé et prend la 6 ème place et moi la dernière 34 ème.

 

Bonne course merci aux supporters devant la buvette et sur le circuit .

 

 

 

 

 

 

 

Appuyer ICI pour l'ensemble des photos de la course des suzerains ( merci à Damien pour une partie des photos )



07/05/2019
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres