les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Course FSGT Marolles Lès Braults 10/07/2021

 

ALH

 

 

Mise en ligne par AB

 

Pour les 4 :

En ce 10 juillet, destination Marolles les Brault pour participer à ma 4 ième course de l’ année !

Les prévisions de météo France annonçaient « quelques averses » …

Sans faire trop de suspense, nous avons été douché sur les 50 premiers kilomètres de course avant que le ciel se calme pour la course des 123.

Sur la ligne de départ en 4 : Philippe, Jérôme, Michel et moi-même !

Après avoir fait la route avec Jérôme, nous avons eu le temps de réaliser un tour complet du circuit après avoir gérer la logistique  d’ avant course.

Un grand bravo à la Commune et au club de Bonnétable, nous découvrons un circuit  très  propre. En effet, la balayeuse fut passée trois fois au cours de la semaine !

Le parcours 2021 se compose de  4 virages et 19 mètres de dénivelé sur  des routes de bonnes qualités !

Cela va être très dur de sortir du peloton aujourd hui …

Nous sommes sur la ligne de départ et la pluie s’ invite aussi. Misère, je déteste l’ idée de rouler à bloque sous la pluie (pufff)…

Après avoir échangé avec les CCS, je leur rappelle l’ importance d’ être dans les 6 premiers sur un parcours comme celui-ci. GO !

Après un premier tour de « chauffe » pour l’ ensemble du peloton (40km /h), les premières attaques commencent mais rien ni fait …

Cédric et Stephen sont au bord de la route pour nous encourager (merci mes gars) ! Difficile de ne pas reconnaitre Stephen avec sa voix rauque !

Cela roule dur mais personne ne sort !

Celui qui me fait forte impression, je le reconnais de suite ! C’est le cadet qui gagne à Mont Saint Jean. Il saute sur tout ce qui bouge et maitrise toutes les attaques.

Je sais que c’ est la bonne roue à prendre. Après 3 tours, au avant-poste je constate avec plaisir la présence de Jérôme et Philippe dans les bons coups !

Je suis ravi de les voir devant,  acteurs  sur cette course rapide rendu  stressante avec la pluie permanente. J’ en profite pour dire à Jérôme qu’ il faut surveiller le petit jeune !

On sort à 10 mais l’ entente reste très mauvaise et nous sommes repris par le reste du peloton. Dommage, Jérôme était avec moi dans le bon coup.

« Partie remise » !

Au début 5 (11) tours , dans le grand faux   plat descendant, un homme seul attaque. Le cadet laisse partir, je ne bouge pas puis je me lance à la poursuite du solo dans le très léger faux plat montant.

Personne derrière moi, Go je lâche tout !  Je me retourne et je  constate que le cadet sort du peloton sans personne dans sa roue. Celui-ci rentre sur moi et nous voilà à trois dans le virage droite ou la route se rétrécie fortement. Le peloton se relève un  peu et nous décidons de continuer notre chevauchée. Nous sommes que deux à nous relayer, le troisième homme se cache. Nous lui demandons de passer mais celui rechine grandement. Dans la seule  montée vent de face, nous appuyions un peu plus  fort et le trio devient duo …

Avec le petit jeune, nous voilà parti  à 2 pour le restant de la course! Notre avance sur le peloton n’ excédera jamais plus de 45 secondes. Le papa du jeune était au taquet pour nous communiquer les écarts !

Notre entente reste parfaite et les relais sont pris comme il se doit, avec engagement et détermination…

Malgré, le peloton qui ne lâche rien,  nous savons que la gagne se jouera entre nous deux ! Nous avons le temps d’ échanger  et je lui parle du respect envers les vieux sur le vélo. Pour la blague, nous avons 33 ans d’ écart.

Cette course va se terminer au sprint, j’ai même pas essayé d’ attaquer et lui non plus !

Dans la dernière ligne droite (500m), le cadet me  laisse passer devant, je lève le pied mais rien ni fait. Il reste dans ma roue le coquin !

Je me retourne et celui-ci craque le premier, il lance le sprint de très loin (300m). Je saute dans sa roue et je décide d’ essayer de le « sauter » à 25m de la ligne…

Comme toujours, je suis toujours aussi médiocre dans cet exercice et celui-ci conserve 3 mètres sur la ligne.

Un fois la ligne passée, je le félicite pour sa prestation complète. Il fut acteur et winner sur cette course « BRAVO » à lui !

Jérôme termine sa course « frais » comme un gardon et Philippe a  déjà fusillé sa magnifique tenue suite (chute en solo comme un grand).

A bientôt sur les routes sarthoises.

 

Pour les 3 :

Stephen et Cédric en piste, pour Stephen il tient la bonne qui part en contre sur un groupe de 3 avec un groupe de 10 des catégories 1/2/3.

Il terminera 5ème des 3.

Une superbe course de Stephen, très prometteuse pour la suite, capable de se surpasser dans l'effort avec des costauds très expérimentés qui sont restés admiratifs comme nous de son mental et physique, un champion de l'enduro qui ne va pas tarder à monter sur les podiums FSGT.

Pour Cédric peloton mais sans rien lâcher couteau entre les dents jusqu'au bout, encore quelques courses et jouera le top 5 sans problème.

 

Pour les 5 :

Les 2 Thierry m'accompagnent dans cette course qui débute sous la flotte et dans le froid, mon Prez est gelé dès le départ et cela ne va pas s'améliorer à la vue des conditions de course.

 

Pour ma part cela ne me gêne pas trop, sans doute l'épaisseur du manteau de l'ours.

 

Pour Titi Sauvage cela passe aussi, nous nous maintenons en tête de peloton pour surveiller le groupe.

 

Du fait que la pluie est présente au RDV je me pose la question si le sprint est bien envisageable pour règler la finalité de cette course sans risque, donc je tente de partir avec quelques tentatives à deux ou trois et en solo.

Mais rien ne marche comme souhaité, vent de face où il est possible dele faire.

 

Donc j'attends donc le sprint final en restant dans les 8 premiers, au dernier virage en épingle je manque de lucidité sur ma position dans le peloton qui remonte sur nous, un poil enfermé je ne vois pas de suite à un gars de DANGEUL qui part en facteur sans démontrer un réelle envie de faire le trou, le temps de me remettre devant il a déjà 300 mètres d'avance au moment où il lance son effort pour partir en solitaire à 700 mètres de l'arrivée.

 

Evidement tout le monde se regarde et un autre gars de DANGEUL se place devant pour bloquer, personne ne souhaite faire l'effort du sprint dans la partie faux plat montant, voyant qu'il presque déjà trop tard pour rattraper le mâlin premier, je décide de me lancer en sprint total sans doser en jettant tout sur la table et en décrochant le peloton d'un coup histoire de ne pas faire un train dans mon sillage.

 

A 200 mètres de la ligne je vois que le premier est rincé total et ne pédale plus en regardant derrière, malgré ma folle remontée je termine à 1 mètre de lui sans pouvoir le dépassé à cause de son élan.

 

Je rage contre moi même et le félicite pour sa stratégie, il se voyait battu en me voyant remonter sur lui et attendait la ligne d'arrivée le plus vite possible.

 

Pas la marche souhaitée pour moi, mais content de finir sans avoir chuté vu les conditions de course et la grosse gamelle en D4 et un gars en 5 sans gravité tout seul devant dans un virage.

 

Voilà pour le CCS bien représenté et de belles choses encore une fois, tout le monde est le supporter de son prochain sur place comme à distance, un bel état d'esprit qui donne une dynamique au groupe pour se dépasser et une fois de plus montrer le maillot du CCS en pesant sur chaque course.

 

Encore un fois bravo à Arnaud LH pour cette nouvelle victoire qui offre sa deuxième victoire au CCS cette saison 2021 !

4ème podiums pour le CCS en 2021

 

 

 

 

 

 

 

STEPHEN D3

 

 

 

 

Cédric D3

 

 

 

BLABLA

REPORTER

 

 

DUO D3 CCS

 

 

COACH ET STEPHEN

 

 

 

PODIUM D3

 

PODIUM D4

 

PODIUM D5

 

TEAM CCS

 

 

marolles123

 

marolles4

 

marolles5

 

 

 

 

 

 

 

 

 



19/07/2021
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres