les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Embrun 2020

Profil Olivier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise en ligne par AB

 

 

 

 

 

 

Embrun 2020 :

 

J’ai commencé le triathlon avec toujours l’ambition de faire un jour cette course mythique, la plus belle et la plus dure selon beaucoup de spécialistes,

3,8kms de natation

185 kms de vélo avec 4000m de dénivelés

Et 42 kms de course à pied

Malheureusement avec la covid, la course est annulée à 15 jours du départ. Pour moi, impossible de renoncer après une telle préparation et avec mon copain Vincent, on décide de le faire en OFF !

 

Jour J

1

 

 

5H55, ligne de départ, nous sommes environ 100 à être présents, nous avons les gendarmes qui sont présents et qui vont nous faire un briefing pour nous rappeler les consignes de sécurité  car nous n’avions pas de filets de sécurité durant toute cette journée, ils sont sympas donc on les applaudit avant le départ ! On se tape dans la main avec Vincent et on se souhaite une bonne course….

 

6H00 C’est parti!, il fait nuit, Romane et Dominique, la femme de Vincent nous guident avec d’autres paddles dans le noir….., au bout de 20 minutes, le soleil se lève et je me sens bien et je nage dans le paquet.

 

7H15, j’ai bouclé les 2 tours, je suis assez content de mon chrono, je pars en vélo seul avec quelques minutes de retard sur Vincent. Il fait beau et le ciel est bleu, c’est canon !!, je me dis que je suis embarqué pour une belle journée de sport !!

 

2

 

 

8H40, premier ravito à Embrun, Christelle Romane et Lea m’attendent à l’endroit prévu, je mange un peu, je rempli les bidons et c’est reparti. Nous attaquons la vallée avec une succession de montées et descentes, je me guide avec mon GPS  qui à la trace ce qui me permet d’être assez serein malgré le nombre très important de cyclistes, je pense qu’il y a du avoir au moins 400 cyclistes à faire la boucle ce jour-là.

 

10H Ravito à Guillestre ou les filles m’attendent, je prends un petit casse-croute, l’Izoard m’attend !

 

 

3

 

 

Arrivé au pied du col je me souviens de l’étape du tour faite il y a 2 ans avec la team du CCS , je sais à quoi m’attendre et j’ai mis 2 dents de plus à l’arrière histoire d’être moins dans le dur que n-1 à l’alpes d’huez.

 

Les filles me suivent et s’arrêtent pour m’encourager, à Brumisart, je suis dans le dur, je suis à deux doigts de poser pied à terre, mais Romane me l’interdit !!, je l’écoute et ça passe.

 

A 4kms du sommet, Jerémy un copain de la team Lemanstri est la !!ça me fait vraiment du bien au moral, il m’accompagne 2kms puis je continue tout seul.

 

12H30 J’arrive au sommet de l’izoard, je suis exactement dans le chrono que j’avais imaginé, j’ai mal au ventre et ça m’inquiète un peu mais je prends un casse-croute avec de la salade histoire de faciliter la digestion. Dans la descente, je suis à 70KMS et je pense à mon pote Salem qui était tombé lors de l’étape du tour.

 

14H00, je passe devant la pancarte du village de Prêles, exactement là ou Jean Phi avait été dans le fossé lors de la sortie de déblocage la veille de l’étape du tour, ça me fait bien rire et du bien au moral, mon ventre me fait plus mal et il ne reste plus que 2 grosses difficultés.

 

16H30, je termine le vélo, 21,5 de moyenne, je suis satisfait de mon temps, Christelle me demande si je veux arrêter, Pourquoi ? je me sens bien !!, Romane et Clément m’accompagnent en vélo sur la cap, ils vont me servir de ravito permanent et de soutien moral, ça motive !

 

 7KMS, j’ai une crampe, j’ai les boules car tout allait bien, je prends le temps de faire des étirements et je repars tranquillement.

 

17KMS, fin du premier tour, j’ai une allure à 6 du kilo, je prends mon temps, je me sens bien mais la course est encore longue. Vincent vient d’abandonner à cause de douleurs au ventre.

 

Au 22 kms, je le retrouve, il vient de dormir et il me confirme qu’il arrête.

 

25kms, Vincent repart, il n’a plus mal au ventre, moi je continue avec Romane, il reste encore 2 heures de course.

 

32KMS, Je croise Vincent et vu son allure je me dis qu’il est capable de me rattraper, je lui dis que je l’attendrai à 800m de l’arrivée quoi qu’il arrive.

 

37 KMS, Vincent est à moins de 3 minutes de moi, alors je vais faire mes kilos les plus rapides dans le noir pour ne pas me faire doubler sur la fin !!!

 

41KMS, Je passe le pont et j’attends 2 minutes, Vincent arrive tout frais, nous allons finir ensemble cette belle course après s’être tiré la bourre pendant 15H30….

 

21H35, Nous franchissons la ligne d’arrivée ensemble avec nos familles et quelques accompagnants qui attendent leurs sportifs, je pense que nous avons du être une petite trentaine à faire ce marathon !

 

 

4

 

 

Je n’ai pas la médaille, mais qu’importe, je l’ai fait !! et en plus j’ai pu le partager avec ma famille ce qui en fait un souvenir, une course unique !, jamais je pense que j’aurais pu faire cette course sans le soutien durant toute cette journée de Christelle Romane et Léa, Merci

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 



22/11/2020
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres