les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Ironman de Hawaï (Stéphane Metais y était)

Dans l'attente du retour de Stéphane, voici les résultats de son Ironman.

 

https://static.blog4ever.com/2013/01/724711/2014-08-28-Stephane_Metais--65-.jpg

 

Article paru sur les journaux

 

Article S.Metais.jpg

 

 

Le Compte rendu de Stéphane:

 

Hello
Ma semaine Hawaïenne étant terminé place a la découverte du grand ouest américain maintenant....mais comme promis un petit compte rendu de cette course fabuleuse. 
Levé samedi matin à 3h15 pour un petit déjeuner d avant course. Puis départ du camp de base vers 4h15 en compagnie du team qui a aussi vécu triathlon pendant une semaine et qui veut absolument voir ce départ à l ancienne comme le dise plusieurs triathlètes rencontrés sur place. Pour tous, hormis mes parents ce sera la première fois qu ils assisteront à un triathlon. 
Arrivé sur site vers vers 4h30 direction salle de tatouage où déjà une bonne file d attentes est en place, ouverture des SAS a 5h puis prise en charge par un bénévole immédiatement lequel nous accompagnera ensuite jusqu'au parc a vélo. Dans le regard des athlètes ont perçoit déjà une importante pression voir même de l angoisse. 
Le tatouage du numéro bien en place sur les épaules on nous dirige ensuite vers le parc a vélo. Le temps passe très vite il est 5h30 et donc plus qu une heure pour gonfler les roues préparer et installer l alimentation, faire le point sur les sac de transitions et se détendre un peu par un petit brin de causette et quelques selfis en compagnie Olivier Journaux et Gilles Legoff. 6h30 départ des professionnels, ensuite on nous invite à descendre dans l eau pour un départ à 6h55. La je me dit que si je veux être bien placé autant descendre immédiatement a l'eau seulement il le faudra attendre 20mn en statique avant que soit donne le départ. 
6h55 le coup de canon ça y est la couse est lancée.
On m avait prévenu que la partie natation était très difficile du fait du niveau de la compétition. les premiers mètres sont effectivement très difficiles il faut vraiment ne pas se laisser faire et aller a la"baston". Durant les 3800 mètres on nage les uns très proches des autres même si les coup de bras sont moins violents après plusieurs centaines de mètres ilben reste pas moins que je prends des des coups sans arrêt (évidemment j'en redonne aussi). Au bout de la ligne droite demi tour autour d une boue et un bateaux, je regarde ma montre et je suis en moins de 30mn sur la première moitié de la natation, ce qui le semble très bien vu que je ne ressent aucune sensation de fatigue... sur le retour toujours autant de coup et on nage encore les uns sur autres...par moment je suis même obligé de brassé pour respirer correctement...enfin j aperçoit l arrivé a plusieurs centaines de mètres et je regarde la montre..je vois que je suis en avance sur mon objectif natation  fixé en 1h8. Je sort de l'eau en 1h5 sans être essoufflé ni ressentir de fatigue. 
5mn de transitions a peine puis début de la partie vélo qui commence par une boucle de 11km en ville avant de prendre la grande ligne droite ......beaucoup de monde en vélo sur les 30 premiers km.....j essai de rester a distance mais c est difficile des paquet arrive par derrière et double sans arrêt il faudra bien 30km pour que cela se stabilise...
Les sensations sont là avec un léger vent de dos sur les 40 1er km je maintien et gère ma moyenne watt convenu... ensuite un vent de face sur plusieurs dizaine de km le rappelle qu il ne vas falloir s affoler surtout que le pire se situe sur la monte vers hawi entre le 70 et 96 ème km. Sur cette partie on se retrouve scotché parfois a moins de 20km/h et plus 250w..je me dit que c est un court moment a passé pour ensuite redescendre avec le vent de dos. Arrivé va Hawi demi tour pour le retour sur kona..comme prévu vent de dos les 25km qui suivent se font a une vitesse importante sans trop puiser dans les réserves.....seule difficulté sur cette partie resté vigilant car des bourrasques de vent deviennent violentes et par endroit de côté. Arrive le 120 ème km que ça se corse car ce vent est maintenant de face dur cette partie et cela ça va durer jusqu'à la fin du vélo..des bourrasques par moment nous plantes carrément sur place, sur du plat a 20km/h. Malgré s tout je l'aperçoit que je remonte des places et je vois certains triathlètes complètement a l'arrêt. 
Je continue donc sur ce rythme tout en pensant a boire régulièrement car le parcours vélo s'effectue va 80% au milieu de champ de pierre de lave et l on comprend mieux pourquoi on met ces cailloux dans les bloque. Tout au long du vélo la chaleur y est de + ou- 35º même si avec le vents on la ressent moins. Au 160 ème km toujours ce vents de face qui envoi par moment des rafales très violentes...a ce moment je commence a ressentir les premiers signes de fatigue...je maintien malgré tout la puissance car je rattrape toujours des concurrents. Je pose le vélo en 5h27 temps conforme a mes prévisions je m'étais fixé entre 5h15 et 5h30.
Transition cap de 5mn ou je m'apperçoit rapidement que les jambes sont dures et que la mise en route sera difficile. Seul point positif pas de mal de dos. Le début de la cap commence par une boucle de 16km dans kona avec un fort dénivelé des départ. Mais c est surtout cette chaleur a plus de 35 et ce taux d humidité qui plombe l'organisme. Rapidement au bout de 3km je m aperçois que je ne pourrais pas tenir l'objectif de 3h30 car je n arrive pas a trouver mon rythme de confort et je ressent le besoin de me raffraichir sans arrêt entre les ravitos avec spectateurs locaux qui nous asperge sans arrêt avec leur tuyaux d arrosage. malgré une faible vitesse je double beaucoup d'athlètes départ qui sont dejà entrain de marcher...moi aussi chaque ravito je ressent le besoin de marcher et de plus en plus longtemps..au de 10km je revois mon objectif et vise tout simplement un 4h. 16km de fait et on repart au milieu des champs de lave pour 26km...les crampes m oblige maintenant a arrêter et marcher entre les ravitos... malgré tout je vois que ma place se stabilise car beaucoup d autre semble souffrir également...je n ai pas souvenir d avoir vu autant d athlètes marché sur un iron et je je me dis qu en plus ceux qui sont là se sont également entraîné a fond comme je l ai fait aussi.. je vois aussi les postes de secours bien rempli et plusieurs abandons.....au 36 ème km un regain de vitalité je cours et ne marche qu au ravito...arrive enfin le retour sur kona et cette foule qui encourage sans arrêt..j essai de rester lucide mais je ne vois même pas ma famille présente sur la finish line et qui l encourage....je reste fixé sur cette arrivé proche de quelques de mètres....
Enfin ca y est c est fait en 10h49. Chrono en dessous de mes prévisions en raisons d un marathon très difficile alors que je pensais en faire mon point fort..!
Enfin aucune déception en tout cas et une aventure humaine extraordinaire..... 
Merci a toutes et tous pour vos encouragements et autres messages de soutien....certains me demandais quel serait min mon prochain objectif. ?.... aujourd'hui je ne sais pas mais une chose est sur . Je n ai qu une seule envie actuellement c est d y retourner....alors anything is possible! !!!

 

Stéphane Métais

 

Les Photos:

 

 157_3rd-188666-FT-1369_116112-4386943_resized_1.JPG


233_3rd-188666-DIGITAL_HIGHRES-1369_102716-4387019_resized_1.JPG

 


204_3rd-188666-DIGITAL_HIGHRES-1369_053004-4386990_resized_1.JPG

 


205_3rd-188666-DIGITAL_HIGHRES-1369_057146-4386991_resized_1.JPG

 


211_3rd-188666-DIGITAL_HIGHRES-1369_070533-4386997_resized_1.JPG

 


225_3rd-188666-DIGITAL_HIGHRES-1369_090804-4387011_resized_1.JPG

 

 

capture-1.png

 

capture-2.png

 

capture-3.png

 

capture-4.png

 

capture-5.png

 

 



09/10/2016
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres