les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

La Piste des Chevreuils 2019

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

C'était sous un ciel bien chargé et un vent déjà très présent que je grimpai dans ma voiture ce matin en direction de La Flèche pour prendre part à la Piste des Chevreuils sur le parcours de 110 km.  Sur le trajet, quelques gouttes de pluie envahirent un instant le pare-brise, ce seraient les seules de la matinée ! Par contre les incessants courants d'air, eux, ne faibliraient pas bien au contraire… 

 

A 8h10, j'étais sur le vélo et le parcours fit d'abord une petite boucle de 25 km au nord avant de revenir à La Flèche. Déjà, et cela serait le cas toute la matinée, les routes empruntées étaient très cabossées… C'est bien simple, par moment, je me demandais si on n'était pas sur le parcours VTT ou si on ne nous avait pas téléporté du côté de Roubaix ! 4h11 de tape-cul ! Pas une seule route avec un revêtement digne de ce nom ! J'ai halluciné ! Même La Flèche n'était que trous, bosses et gravillons… A croire que les fléchois ne paient pas assez d'impôt ou que le maire se met tout dans la poche ! Ce fut le très gros point noir de la randonnée. 

 

Il y eut aussi le vent bien sûr mais cela personne n'y peut rien… Encore pire que dimanche dernier ! J'en ai encore les oreilles qui bourdonnent…  De face, il offrait une sacrée résistance à l'avancement. De côté, il était dangereux, capable de vous déporter d'un bon mètre d'un seul coup d'un seul ! Et je n'émarge pas dans la catégorie des poids plumes ! C'est dire la violence des rafales ! Dans le dos, alors là, le compteur s'affolait sans que cela coûte la moindre énergie... 

 

D'un point de vue purement sportif, cela s'est pas trop mal passé. J'ai pu accrocher des groupes qui n'étaient pas là pour jouer aux touristes, j'ai pu décrocher de ma roue plusieurs gars, que ce soit vent de face ou dans les montées. Bref, j'étais bien… 

 

Au moment où j'arrivai au second ravito (km 65), je vis Thierry et Hervé qui étaient en train de repartir. Ils faisaient le 93 km. Un rapide salut… 

 

Après le troisième ravito (km 90 à Savigné sous Le Lude), c'est face au vent qu'il fallut achever la partition du jour. Je pris en point de mire un gars qui était deux ou trois cents mètres devant moi et je le rattrapai dans la forêt avant La Flèche. 

 

Sur le site du rassemblement à La Monnerie, je croisai de nouveau Thierry et Hervé. Une petite photo souvenir et je repris la voiture, prêt pour de nouvelles aventures dimanche prochain !

 

Les données

Les données

Parcours et profil

Parcours et profil

Au départ à La Monnerie

Au départ à La Monnerie

Euh... Honnêtement, je ne sais plus où c'est...

Euh... Honnêtement, je ne sais plus où c'est...

Le second ravito au km 65 (j'ai brûlé le premier après 25 km de retour à La Flèche)

Le second ravito au km 65 (j'ai brûlé le premier après 25 km de retour à La Flèche)

Le troisième ravito au km 90 à Savigné sous le Lude

Le troisième ravito au km 90 à Savigné sous le Lude

A l'arrivée !

A l'arrivée !



10/03/2019
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres