les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

La Rando autour du Saosnois 2019

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

Levé à 4h45, dans la voiture à 5h35, c'est à 6h40 que j'arrivai à Mamers pour la rando autour du Sasnois. Un parcours de 120 km avec hélas beaucoup moins de dénivelé que feu la rando des trois sommets. Le changement cette année n'était donc que pour le nom de la rando… Sur ce plan-là, je fus déçu, moi qui recherchais des montées à tout va, je resterai sur ma faim. 

 

Côté météo, ce n'était pas fameux non plus… Un ciel très couvert avec quelques courts passages pluvieux et un vent encore une fois bien présent, tel serait le décor tout au long du parcours. 

 

Vers 7h05-7h10, je m'élançai tout seul. Sur Strava, je vis après coup que Marc était présent mais nous n'avons pas eu l'occasion de nous croiser. 

 

Le départ était en montée, de quoi se mettre dans l'ambiance enfin pas tant que ça car entre le quarantième et le cinquante-cinquième kilomètre, pas une seule bosse à se mettre sous les roues. Je regrettais le parcours des années précédentes avec la Croix de Médavy et les autres belles ascensions. 

 

Avant ce passage, j'avais pu rouler quelques temps avec un autre gars que j'avais rejoint à l'occasion d'une montée. Hélas, alors que celui-ci, s'était trompé de route mais avait vite rectifié, j'en fis de même mais sans m'en rendre compte tout de suite et mon acolyte, qui n'était plus dans ma roue, ne m'avait pas prévenu… 

 

Je fis ainsi quelques kilomètres avant de rejoindre le vrai parcours un peu plus loin. 

 

Au ravito de St Calez en Sasnois, au soixante-cinquième kilomètre, un groupe d'une bonne douzaine de cyclos partait alors que j'arrivais. Le temps de prendre un verre d'eau à la menthe et un bout de pain d'épices et je remontai sur le vélo. 

 

Après Saosnes, je vis au loin le groupe que j'avais croisé au ravito. Je me dis alors que finalement, je roulais pas trop mal car visiblement je leur avais repris du temps. J'espérais alors revenir sur eux un peu plus loin… 

 

Et c'est dans la bosse du Belvédère de Perseigne par la vallée de l'Enfer que je repris et débordai un à un, presque tous les membres de ce groupe. Il m'aurait fallu cinq cents mètres de montée en plus pour revenir sur les deux cyclos de devant. Toujours est-il que j'ai réalisé une belle montée ! 

 

Au sommet, il restait trente-cinq kilomètres pour rejoindre Mamers avec encore quelques petites bosses mais rien de bien méchant. 

 

Au final, le groupe arriva sept ou huit minutes après moi. 

 

Encore une sortie cool mercredi si la météo le permet et puis samedi prochain, ce sera le jour J avec l'Ardéchoise ! Pour le moment, on annonce des orages le jour de la course mais bon à une semaine, Météo France ne sait clairement pas faire, déjà que la veille pour le lendemain, c'est souvent du grand n'importe quoi… 

 

Peu importe la météo, l'Ardéchoise, c'est MA-GIQUE !

 

Les données

Les données

Parcours et profil

Parcours et profil

7h10, au départ à Mamers

7h10, au départ à Mamers

Km 63, au ravito

Km 63, au ravito

Km 85, au sommet de Perseigne

Km 85, au sommet de Perseigne

Km 120, retour à Mamers !

Km 120, retour à Mamers !



16/06/2019
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres