les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Le Rayon Sarthois (La Bazoge - Perseigne)

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

C'est à 6h30 que je suis arrivé à La Bazoge, lieu de rassemblement pour mon premier rayon sarthois. Je retrouvai là Laurent, Gilles, Roger et Michel et nous partîmes peu après 7h00 par une température hivernale et un ciel prometteur.

 

Ma seule critique concernera le fléchage qui aurait pu être mieux fait. Souvent, les flèches n'étaient visibles qu'au dernier moment. D'ailleurs, nous nous sommes trompés de route après le Tronchet, ce qui nous a valu quelques côtes et quelques kilomètres en rab pour rattraper le bon parcours. 

 

Les paysages traversés valaient le détour et l'effort. Roger n'était d'ailleurs pas peu fier de sa contrée natale ne se privait pas de nous en vanter sa beauté… 

 

Le premier ravito intervenait à Saosnes alors que depuis quelques kilomètres nous roulions avec un bon groupe de Spay et Teloché. C'est à cet endroit que nos chemins se séparèrent. Laurent, Gilles et Michel rebroussaient chemin pour effectuer le 90 km alors que Roger et moi partions vers le Belvédère de Perseigne sur le parcours du 150 km, toujours en compagnie des gars de Spay. 

 

Le belvédère, nous l'avons escaladé par la vallée de l'enfer et croyez-moi, elle porte bien son nom ! Ne connaissant pas ce versant et constatant que le jambes tournaient bien sur des pentes à 4 %, j'ai été un peu trop présomptueux en me mettant carrément en tête du groupe et évidemment je n'ai pas tardé à le payer ! Plus on avance dans cette montée et plus ça se redresse, et ça je l'ignorais… On termine à 9 % ! 

 

Si bien qu'au sommet, bah le groupe, il n'était plus là… Surtout que j'ai pris le temps de prendre quelques photos (et de reprendre mon souffle aussi… ainsi que de me découvrir car il commençait à faire chaud !). 

 

J'ai ainsi fait de longs kilomètres tout seul avant qu'un autre groupe ne revienne sur moi, au sein duquel je pris place. 

 

De retour à Saosnes, pour le second ravito, nous sommes retombés sur les gars de Spay qui en repartaient. Et moi, j'ai eu un peu de retard au redémarrage et du coup, avec un vent défavorable, je n'ai pas pu boucher les quelques dizaines de mètres qui me séparaient du peloton. Je le vis alors s'éloigner irrémédiablement… 

 

Nouvelle partie en solo (plus longue que la précédente) ! 

 

Au troisième et dernier ravito de Congé / Orne, pas moyen de reprendre un groupe et ce n'est qu'au sommet d'une bosse avant Souligné sous Ballon qu'un paquet (Teloché) revint sur moi. Heureusement car je commençais doucement mais sûrement à réduire mon allure. Cette nouvelle compagne a été salvatrice pour moi. Mon compteur put repasser de nouveau la barre des 30 km/h et c'est ainsi que je ralliai l'arrivée à La Bazoge. 

 

Au final, un bien beau parcours et une météo clémente si ce n'est la température au départ pour ma première grande distance de la saison…

 

Au départ à La Bazoge, par 3°C !

Premier ravito à Saosnes

Au sommet du Belvédère de Perseigne (escaladé par la vallée de l'enfer !)

Second ravito à Saosnes

Troisième ravito à Congé sur Orne

Arrivée à La Bazoge

Profil et parcours

Les données



01/05/2018
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres