les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Mon week-end du 25-26 de Aurélien du CCS

 

 

 

 

Merci Aurélien pour ton partage sportif sur le blog ( Arnaud)

 

Si il y un autre participant qui souhaite envoyer son retour d'expérience ....

 

Ce fut un Week-end très spécial pour moi.
J'ai été contacté par un collègue de travail en Juillet pour participer au 24 Heures du Mans avec l'association LM Iron Cycling, proposition que j'acceptais car une sortie comme ça, je ne pouvais la refusée, moi qui voulais le faire.
Une semaine avant le jour J du départ, après le travail, préparation du paquetage pour le Week-end. Chargement complet de la voiture le Vendredi soir car j'avais prévu de dormir dedans.
Samedi matin, départ à 6H pour rejoindre quelques camarades pour aller au camping du circuit, installation et préparation de l'équipement, nous partons ensuite pour le breafing, photos officiels et découverte du circuit.
La pression commence à montée avec tous ce qui se passe autour de moi.
Pause déjeuner tous ensemble et il est l'heure de partir pour les stands, le départ est tout proche. Nous nous décidons de l'ordre de passage. Je commencerais en troisième à 17H40 car nous ferons des relais de 1H20 pour une équipe de 6. Le départ est lancé et je vois les acharnés traverser le circuit pour récupérer leur monture, les vélos défilants  de partout à une vitesse différente les un des autres. Je rentre dans les stands, discute et voila l'heure de me préparer, la pression est de pire en pire.
On m'appelle, on me dit DERNIER TOUR, je dois m'installer pour mon relais. Je me mais en place et surveille le retour de mon coéquipier et la pression ne fait qu'augmenter. Il arrive, passage de puce et je me lance.
Premier tour pas trop rapide pour bien prendre les repaires, deuxième tour et on augmente la cadence. Je recherche un groupe pour ne pas trop me fatiguer mes pas facile, le rythme de chacun étant différent et surtout LE DUNLOP, plus on le monte, plus il est dur. Une moto me dépasse et surprise, le premier peloton me double à une vitesse pas croyable. On m'avais prévenu mais je ne pensais pas, et en plus, il ne se gène pas pour couper la route malgré sa largeur. Huitième tour au Dunlop et je reconnais la voie de mon fils criant: Il est là. Tour suivant je cherche la petite famille venue me voir, que je repaire et leur fit un coup de tète en les regardants car en danseuse il est difficile de faire coucou avec la main. Les tours avances et à un passage devant le stand on me dit DERNIER TOUR, enfin. Retour pour le passage de la puce et mon premier relais se termine.
Je me ravitaille et vais retrouver la famille venu me voir, visite des stands et je retourne à la voiture me reposer mais impossible de dormir. Les heures tournes et mon deuxième relais approche.
J'arrive 1H20 avant mon relais pour me préparer au cas ou il y ai un problème. Je me prépare et vais faire quelques tours de roue pour voir si tout va bien et je m'aperçois qu'il fait FROID. Je rentre me changer et je me retrouve à mettre une veste, cuissard long et des gants hiver pour me sentir bien.
Il est 1H40 et je me retrouve a repartir, et s'est très étrange de rouler sur le circuit. Les ombres qui tournes autour de soit et les bolides qui me doublent sans que je ne les vois. Je cherche des roues à suivre et le Dunlop est toujours là. De passage devant le stand, on me dit DERNIER TOUR. Je ne savais pas quel heure il était car je ne voyais pas l'affichage du compteur. Relais terminé à 3H je mange un peu, souffle, m'allonge et là dodo environ 3H, et sa fait du bien. Réveille vers 7H, je commence à ranger et j'y retourne, pour une dernière.
Dernier relai à 9H40, il fait encore froid et je regarde comment sont habillé les concurrents, je partirais un peu plus léger que pendant la nuit. Encore reparti, mais là, s'est la dernière et le vent augmente de tour en tour. Je me cache derrière les roues quand je le peu et la quitte pour aller plus vite que mes concurrents, mais le Dunlop n'est pas redescendu de son nuage, toujours plus dur de tour en tour. Il est 10H55, je me retrouve à passer devant le stand et on me dit DERNIER TOUR. Ca y est, le dernier, et je donne mes dernières forces pour terminer.
Ravitaillement, rangement et accompagnement des derniers coursiers pour terminer cette aventure.

Mes relais sont donc: 11 tours en 1H24.58, 10 tours en 1H18.12 et 11 en 1H26.15 avec un total de 133.62 KM 
Nous finissons 247 sur 513 au classement général et 104 sur 181 dans la catégories 6 hommes
Ce fut une très belle expérience et j'ai été très heureux de participer au 10 ans des 24 Heures du Mans, avec les 17 confrères de l'association LM Iron Cycling.

 

Aurélien le grimpeur qui affronte la montée du Dunlop



30/08/2018
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 87 autres membres