les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Rando VTT des Rossays

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

 

A l'occasion de la Rando des Rossays à Changé, j'effectuais ma première rando VTT de l'intersaison. C'était prévu et la météo très mauvaise n'a rien changé à cela… Je suis du genre obstiné et persévérant.

 

Ce fut donc vers 7h30, le jour à peine levé suite au changement d'heure de la nuit (normalement l'un des derniers…), que je me présentai à la maison de quartier du Gué Perray pour prendre le départ sous une pluie qui promettait de ne pas s'arrêter de sitôt.

 

J'avais en tête de faire la parcours de 35 km puis d'enchaîner avec celui de 20 km. Ayant un très, très faible niveau en VTT, cela me permettait d'éviter au maximum les passages techniques que j'aurai immanquablement retrouvé sur des parcours plus longs.

 

C'était assez intelligent pensai-je comme stratégie mais j'allais vite déchanter… En effet, les huit premiers kilomètres (jusqu'au ravito) allaient me causer bien des frayeurs… A tel point qu'à un moment, j'en ai même eu mal au ventre ! Déjà, avec la pluie, le terrain était gras, glissant, boueux mais bon ça il eut difficile qu'il en soit autrement mais pire que ça, après 3-4 km de holiday on ice, je me retrouvai dans un single des plus étroits ! Par endroit, le guidon passait tout juste entre les arbres. Et puis, cela n'arrêtait pas, droite, gauche, droite, gauche… Il ne m'a pas fallu longtemps pour descendre de vélo et faire cette horrible partie à pied. Et le bouquet à la sortie de ce secteur, une cuvette à descendre pleine de boue !

 

Ces émotions passées et après avoir chassé de la roue arrière un nombre incalculable de fois entre les racines, les cailloux, les mares de boue, j'arrivai donc au ravito. J'étais le premier à passer, non que je fus d'une rapidité exceptionnelle, non certainement pas, c'est juste que les autres avaient obliqué sur des parcours plus longs.

 

En repartant du ravito, j'ai dit à tout à l'heure aux bénévoles. Ils ont rigolé, pensant que je blaguais… Mais non ! Malgré ma crispation récurrente, j'étais déjà assez dingue pour me dire qu'une fois bouclé le parcours de 20 km (oui car vous aurez compris que les péripéties des premiers kilomètres avaient eu raison du parcours de 35 km que j'imaginais encore plus compliqué), j'allais reprendre un ticket pour un second tour !

 

Je fus conforté dans ce choix par l'aspect plus roulant et moins technique de la seconde partie du parcours, même si les occasions de se retrouver par terre furent encore nombreuses.

 

Ainsi, de retour au point de départ, je repartis de plus belle avec dans la tête l'idée de faire un meilleur temps… Que voulez-vous, on ne se refait pas, j'ai toujours, quoi qu'il arrive, la volonté de m'améliorer quel que soit le domaine.

 

Très vite, je me retrouvai donc dans ce p… de single mais cette fois, je restai sur le vélo ! Je suis juste descendu avant la cuvette de boue (courageux mais pas téméraire…).

 

Ensuite, la vitesse aidant, et la boue de plus en plus présente (puisque jamais la pluie ne cessa de s'abattre), je chassai et chassai encore, toujours à la limite mais toujours sur le vélo !

 

Quelle ne fut pas la surprise de ces bénévoles du ravito quand ils me virent réapparaître ! En repartant, j'en entendis un qui disait à ses comparses : "celui-là, il en veut !" et je n'étais pas peu fier !

 

Je me suis même fait un petit plaisir sur la fin en revenant sur un VTTiste que j'avais aperçu au loin quelques kilomètres auparavant. Et pour m'aider sur les passages délicats, j'avais dans la tête ces nombreuses images de Paris-Roubaix (Duclos en 1993, accroché à la roue de Ballerini pour un superbe doublé après avoir résisté au retour de Ludwig l'année précédente, Moncassin en 1997 tout prêt de l'exploit que réalisa finalement Guesdon, Museuw impérial de retour de l'enfer en 2002, Boonen, Cancellara, Sagan… et j'en passe) .

 

C'est très sale, très humide mais ma foi finalement satisfait que je finis mon second parcours de 20 km avec un temps amélioré de plus de huit minutes !

 

Dimanche prochain, rendez-vous à Bessé sur Braye pour la Rando des trois vallées, ne espérant que la pluie nous oublie un peu parce que là, les weekends se suivent et se ressemblent côté météo...

 

Les données

Les données

Parcours et profil

Parcours et profil

Belle organisation, aucun risque de se perdre, tout est superbement balisé !

Belle organisation, aucun risque de se perdre, tout est superbement balisé !

Aux ravitos et à l'arrivée, y'a de quoi faire... Bon, avec la météo, à mon avis ils vont avoir des restes...

Aux ravitos et à l'arrivée, y'a de quoi faire... Bon, avec la météo, à mon avis ils vont avoir des restes...

Il n'est plus tout jeune mais c'est bien suffisant pour mon niveau...

Il n'est plus tout jeune mais c'est bien suffisant pour mon niveau...

Premier passage au ravito,... I will return !

Premier passage au ravito,... I will return !

Allez, on repart pour un tour !

Allez, on repart pour un tour !

Quand je vous dis qu'il pleut...

Quand je vous dis qu'il pleut...

...Ou une expression qui prend tout son sens... J'en ai plein le... (ce que vous voudrez, y'en a partout ! lol)

...Ou une expression qui prend tout son sens... J'en ai plein le... (ce que vous voudrez, y'en a partout ! lol)



27/10/2019
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres