les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Sortie cyclo du 13/09/2020

Christophe Rota.jpg

(mis en ligne par CR)

 

En ce dimanche 13 septembre... 13 ! Ah bon sang mais c'est bien sûr ! Tout s'explique ! Que de péripéties aujourd'hui ! 13, évidemment !

 

Cela commence ce matin pour mon échauffement solo avec un départ 15 minutes en retard. Je suis contraint de raccourcir un peu le parcours prévu et heureusement car après vingt kilomètres, je suis arrivé au rendez-vous sur le gong !

 

Par ce beau mais bien frais dimanche, du moins dans son commencement (6°) ce qui m'a valu d'enfiler un coupe-vent que je retirerai après une quarantaine de kilomètres , il y a encore une foule (groupe 1 / groupe 2) assez conséquente mais je n'ai pas le temps de compter, je suis en retard je vous dis ! Vite quelques photos et hop, en selle !

 

Nous sommes douze dans le groupe 2, que du beau monde évidemment ! Le Président Thierry, Tintin, Roger, Maurice, Aurélien, Laurent O, Rémi, Marco, les deux Albert et les deux Christophe.

 

Il n'y a pas bien longtemps à attendre pour qu'une nouvelle péripétie intervienne… Je me trompe de sens à une bifurcation du parcours. Il faut comprendre… Mon compteur GPS Sigma Rox 11.0 ne montre qu'une trace et sans flèche de direction. Ainsi à chaque fois qu'un parcours passe plus d'une fois dans un même endroit, je ne sais jamais quelle route il faut prendre si je n'ai pas révisé le parcours en mémorisant ces différents points délicats, et aujourd'hui c'est le cas. On se retrouve donc sur la boucle finale au lieu de la boucle initiale. Avec l'aide de Marco qui lui, avait regardé le parcours un peu plus finement, nous retrouvons le bon chemin à Fillé après être passé par Roëzé.

 

Un peu plus loin, non loin de Moncé en Belin, Tintin contredit la direction que j'avais donné pour prendre une route quelques dizaines de mètres plus loin. Sur ce coup, c'est moi qui avais raison mais ce n'était pas bien grave car les deux itinéraires se rejoignaient très vite.

 

Et puis Thierry me demande une pause prostate, ce que nous faisons très vite dès avant St Gervais en Belin. C'est le moment d'enlever les couches supplémentaires car le thermomètre commence à grimper…
Grimper il en est question pour nous également un peu plus loin avec la célèbre côte des Lentes… Une montée que j'effectue tout en accélération, parvenant même à déposer Marco, le dernier qui restait à mon contact. Bon, il n'avait pas le braquet adéquat… Mais quand même, je pense que j'ai battu mon record sur la montée !

 

On entre alors dans une partie du parcours magnifique, faite de petites routes sinueuses, au milieu des forêts et des vallons. Vraiment, superbe ! En cela, Gilles ne s'est pas trompé quand il nous avait conseillé ce parcours…
Je me rends compte alors que Rémi n'est plus là. Je n'ai pas fait attention à l'instant où il nous a quitté. Il me semble qu'il avait un impératif horaire.

 

Nous continuons sur de belles routes en direction de St Mars d'Outillé, Brette les Pins et Parigné l’évêque. Le temps pour Aurélien de perdre son support de bidon, support qui faisait du bruit depuis un moment déjà...
Là, le vent devient favorable et la pente également. Il n'en fait pas plus pour mettre le feu aux poudres ! 30, 35, 40, 45, 48 km/h ! Marco mène un train d'enfer, Christophe, Laurent et moi ne sommes pas en reste mais cela a pour effet de morceler le groupe et d'attiser le ronchonnement de certains… Surtout que lors d'un changement de direction, nous avons attendu trop loin si bien que la meute a continué tout droit… en ronchonnant de plus belle !

 

Nous restons à six en direction de Mulsanne mais tout cela rentrera dans l'ordre après Moncé en Belin où nous rattrapons nos brebis égarées. Tout est bien qui finit bien !

 

Pour autant, nous n'en avons pas terminé avec les péripéties… Après Spay, nous arrivons de nouveau sur un point délicat avec la trace GPS qui montrait un route en face et une route à gauche. Je choisi celle de gauche et c'était celle en face que ont pris pour rentrer chez eux ! Tant pis… Nous poursuivons ainsi et tournons sur la droite après les étangs  pour rattraper Roëzé (et cela sur les bons conseils d'Albert).

 

Il ne reste plus qu'à rallier La Suze où petit à petit les uns et les autres prennent des chemins différents pour retrouver leur maison.

 

Après un dernier salut à mon homonyme, à mon président, à Tintin et à Aurélien, je retourne pleine balle (les jambes ont bien tourné aujourd'hui) à Mézeray.

 

Cet après-midi, direction le canapé pour une belle étape de montagne du côté du Grand Colombier ! Du beau spectacle en perspective !

 

Les données :

Image 005

 

 

Le parcours :

Image 026

 

 

 

Quelques photos :

Image 006

 

 

Image 031

 

 

Image 007

 

 

Image 008

 

 

Image 030

 

 

Image 009

 

 

Image 010

 

 

Image 012

 

 

Image 014

 

 

Image 015

 

 

Image 017

 

 

Image 011

 

 



13/09/2020
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres