les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Sortie Cyclo du 15/05/2016

Compte rendu de la sortie fait par Christophe:

 

C'est sous un ciel bleu sans nuage que je prends la route ce matin à 6h15 mais avec un thermomètre affichant seulement 1 °C ! Etant donné que la température est censé grimper durant la matinée, je ne me suis pas trop couvert (cuissard court, gants courts, maillot d'été mais avec un sous-maillot, pas de cache-col, pas de sur-chaussures, pas de sous-casque). Autant dire que durant les premiers kilomètres, je suis frigorifié ! Mais c'est juste un mauvais moment à passer.

Le but de mon avant-sortie club est d'aller me mesurer au mur de Gazonfier au Mans (pente max : 22 %). Eh bien, je m'en suis mieux sorti que je ne pensais. Bien sûr, il n'aurait pas fallu que cela dure encore plusieurs centaines de mètres mais au sommet, j'ai la sensation que j'en ai encore un peu sous la pédale.

Je repars alors direction La Suze via Allonnes et poussé par un léger vent, j'avance sans forcer à 30 km/h environ.

Nous sommes six au rendez-vous (Aurélien, Albert, Guy, Jean-Claude, Thierry et moi-même). Albert et Thierry s'accordent sur le parcours du jour, ce sera direction Parigné l'Evêque !

Durant la première partie du parcours, l'allure est des plus tranquilles et pendant la pause pipi, Thierry me parle d'une bonne côte non loin de l'endroit où nous étions. Plutôt que de rester à attendre, je suis donc parti escalader cette belle bosse ; seulement, après avoir fait demi-tour et rejoint l'intersection d'où devait déboucher le reste du groupe, je ne vois personne. Je file alors tout droit dans la direction que devions suivre ensuite mais après quelques centaines de mètres parcourus, je ne vois toujours personne au loin. Je me dis alors qu'ils n'avaient peut-être encore débouchés donc je fais demi-tour et retourne sur la petite route où je les avais laissés : toujours personne ! Bon bah, je reprends la route dans le sens de la marche, sans trop savoir où je suis mais ayant dans l'idée de suivre la direction de Parigné l'Evêque si du moins je la trouve. Finalement après 5 ou 6 km, j'aperçois avec plaisir mes compagnons qui m'attendaient donc plus loin.

Après cette péripétie, à St Gervais ou Téloché, c'est Guy en personne qui allait fêter ses soixante-seize printemps en remportant la pancarte (en facteur et bien aidé par le fait que tout le groupe attendait Albert qui s'était arrêté un peu plus tôt mais chut…).

La bataille des pancartes était alors lancée ! Aurélien allait remporter les premières puis Thierry allait s'illustrer sur les suivantes dont celle de Ruaudin profitant grandement de mon travail (à 40-45 km/h, vent plutôt défavorable). Photo finish à Mulsanne entre Aurélien et moi mais à son avantage. Aurélien encore, à Spay, profitant de l'arrivée d'une voiture en contre-sens qui rendait trop dangereux toutes tentatives de débordement. J'allais quant à moi m'illustrer sur la fin de parcours en remportant les pancartes de Fillé (après une attaque aux 700-800m), Roëzé (après une échappée dans la bosse de Châteauvert - St Fraimbault) et La Suze (en dominant Aurélien qui commençait à en avoir plein les jambes…).

Entre temps, Thierry nous avait laissé à Roëzé où Jean-Claude avait filé tout droit, et Albert avait rejoint son domicile avant La Suze.

Guy, Aurélien et moi-même nous séparons alors et n'ayant pas mon compte de kilomètres, j'allais effectuer un petit circuit dans La Suze, histoire de monter plusieurs fois la côte de la route de Malicorne.

Aucune lassitude musculaire après ces 160 km, me voilà prêt pour la Jean-René Bernaudeau de samedi prochain..

 

image001.png

 

 



16/05/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres