les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Sortie Cyclo du 18/03/2018

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

Début de matinée mouvementé ! Déjà je pars de chez moi légèrement en retard puis au bout de 200m, je constate que ma cadence de pédalage ne s'affiche pas sur le compteur. Un coup d'œil vers la manivelle, mon aimant n'est plus là ! Demi-tour, retour à la maison, je vérifie s'il ne serait pas tombé quelque part mais non ! Je prends un aimant de rechange et je remonte sur le vélo, il me reste 12 minutes pour être à La Suze à 8,5 km de là !

J'ai fait ce que j'ai pu avec la forme du moment mais quand je suis arrivé sur le lieu de rendez-vous (avec 5 minutes de retard), il n'y avait déjà plus personne ! Alors, je me suis dit qu'avec la météo incertaine, mes camarades avaient dû prendre le petit parcours. J'ai donc pris la direction de Roëzé et dans la ligne droite avant le Super U, je les ai aperçus au loin. J'ai mis la plaque et j'ai réussi à recoller à l'entrée de Roëzé ! Ouf ! Comme quoi, jeter un œil sur les parcours prévus du blog, ça sert !

Nous étions alors huit sous un ciel bien gris mais sans pluie avec un peu de vent et une température assez fraîche (2°).

Les quinze premiers kilomètres sont menés par Marc à un bon rythme (28-29 km/h) puis l'allure redeviendra plus "cyclo" par la suite.

Je reste sagement dans les roues durant la première moitié, l'essentiel du train étant assuré alternativement par Laurent, Marc, Roger et Hervé. Aurélien, Tintin, Maurice et donc moi les laissons faire.

Après l'arrêt "prostate", peu avant St Mars, je sors de ma réserve et assure à mon tour le train en tête du groupe, en accélérant légèrement l'allure.

Dans la bosse avant Yvré le Pôlin, je mets un gros coup d'accélérateur (le cœur monte à 185 bpm) histoire de changer un peu de rythme et ne pas trop diéséliser. Cette grenade que je venais de dégoupiller m'a explosé dans les mains car à 40m du sommet, j'ai dû baisser pavillon alors que je revenais bien sur Marc qui avait pris les devants en montant sur la plaque.

Un peu plus loin, nouvelle accélération mais cette fois sur le plat et après être passé sur une partie du circuit de la course de Parigné de samedi prochain. A trois, avec Marc et Aurélien, nous faisons chauffer la mécanique. Le compteur s'affole : 30, 32, 35, 38, 40, 42, 45 km/h ! Là, j'ai sauté ! J'ai pas encore suffisamment d'entraînement cette saison pour pouvoir évoluer à cette vitesse.

Regroupement après avoir pris la route de la Suze et petite pancarte pour moi mais avec des circonstances favorables (un tracteur a gêné l'approche et une voiture en sens inverse a refroidi mes poursuivants).


Au final, cela aurait été dommage de louper cette sortie… même si le contraste thermique avec celle de dimanche dernier est impressionnant !

 

Peu après Brette les Pins, c'est l'arrêt prostate !

Il ne fait pas chaud !

Profil et parcours

Les données



18/03/2018
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres