les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Sortie Cyclo du 18/06/2017

Compte-rendu de Christophe ROTA

 

Christophe Rota.jpg

 

Dix-sept cyclos ont répondu à l'appel de Gilles en ce 18 juin pour le nouvel horaire de rendez-vous (8h30 au lieu de 9h00).


C'est sous un beau et chaud soleil mais aussi avec un vent non négligeable que nous prenons la direction de Roëzé.


René qui ne sent pas ses jambes nous emmène sur un rythme (30-32 km/h) un peu trop soutenu pour certains. L'allure redescend alors aux alentours des 28 km/h, ce qui est plus raisonnable… N'est-ce pas Guy ?

Avant Moulinsart, une bien mauvaise sensation m'envahit la jambe gauche. J'ai senti une grosse masse se coller à ma jambe, puis une piqûre et presque aussitôt des brûlures. J'ai dégagé la bestiole avec la main sans avoir vu ce que c'était au juste. Cela a enflé dans les premiers instants avant de désenfler au fil des kilomètres. Les brûlures, elles, n'ont pas disparu… Les risques du métier !


Par la suite, Guy a un peu de peine pour accrocher les roues. Je vais alors jouer au St Bernard : à plusieurs reprises, je mets la main sur son postérieur (loin de moi l'idée de vouloir profiter de la situation, tu m'en voudras pas Guy mais ce sont d'autres genre de postérieurs qui m'intéressent… lol) et le soulage (c'est le mot, n'allez pas vous imaginer encore je ne sais quoi…) dans les bosses.


A Laigné en Belin, j'ai reconnu une collègue (Patricia) qui, elle, ne m'a pas vu. Pourtant, un groupe de 17 vaillants cyclos,, ça attire l'œil mais non, elle n'a même pas daigné nous regarder ! Demain, je lui en toucherai deux mots !


Après Jupilles, je repasse aux avants-postes le temps de quelques passes d'armes avec Gilles, Laurent, Thierry, Nono et quelques autres sur quelques pancartes et quelques bosses.


C'est alors que Nono est pris d'un coup de folie dans la bosse de Bénardière en accélérant à outrance dès le pied. Moi, évidemment, faut pas m'en promettre, je prends sa roue, le déborde mais ne peux tenir la cadence jusqu'en haut où Laurent et Thierry, partis plus sagement ont mieux terminés (on n'apprend pas aux vieux singes à faire la grimace…).


A Parigné le Pôlin, il est temps pour moi de laisser le groupe car on m'attend pour un repas de famille et l'heure est déjà bien avancée. Je suis donc rentré directement via Cérans où j'ai malgré tout fait un petit détour pour aller voir la bosse du cimetière que m'a conseillé une autre collègue, Marilyn, pour mon circuit du mercredi => adjugé vendu, cette est bien plus costaud que celle de la route principale et c'est ce qui me faut !


En conclusion, une bien belle sortie où les plus forts ont pu s'amuser tout en ayant conscience de la difficulté des plus faibles, ce qui fait que personne n'a été oublié en route...

 

Les données de la sortie : 

 

 

Le parcours :

 

 



18/06/2017
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres