les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Sortie cyclo du 18/10/2020

Christophe Rota.jpg

(mis en ligne par CR)

 

J'arrive sur le gong au rendez-vous, la faute à la luminosité qui ne me laisse plus partir à 8h00. Il m'a fallu attendre 8h10 pour m'élancer, du coup j'ai appuyé un peu plus fort sur les pédales que d'habitude en guise d'échauffement.

 

Au départ, nous sommes onze (quatre pour le groupe 1 et sept pour le groupe 2). Dans ce groupe 2, il y a avec moi Thierry, Aurélien, Eric, Albert, Pierrot et Antonin un petit nouveau qui débute sur le vélo de son grand-père (cadre acier, leviers de vitesse au cadre, des bidons en alu qui se font entendre à chaque aspérité de la route).

 

La température est fraîche (7°), le ciel de saison donc plutôt gris et le vent pour le moment inexistant.

 

Très vite, le groupe 2 va se scinder en groupe 2 et 3. En effet, après 12 kilomètres environ et après avoir traversé Roëzé et Fillé, Albert et Thierry restent en compagnie d'Antonin qui a un peu de mal (ce qui est tout à fait normal quand on débute). Ils feront ainsi une quarantaine de kilomètres soit moitié moins que le programme prévu pour aujourd'hui.

 

A quatre, nous pouvons alors accéléré davantage même si nous faisons attention de ne pas perdre Pierrot en route qui avouera un peu plus tard ne pas être dans les meilleurs sensations de sa vie.
La première partie du parcours via Voivres, Etival, Fay, Chaufour, La Quinte et Cures nous propose des routes plutôt escarpées. C'est la partie la plus vallonnée du jour. Moi, j'en profite pour découvrir une fonction très sympa de mon nouveau Garmin Edge 530, il m'avertir à l'approche d'une difficulté répertoriée et m'affiche le profile de la bosse ainsi que le dénivelé et la distance restant à parcourir jusqu'au sommet. Le tout avec un petit encouragement à l'entame de la montée ! Voilà qui me donne des ailes et je me lance à l'abordage à chaque fois ! Hélas, toutes les montées ne sont visiblement pas répertoriées ou alors, il y a quelque chose à paramétrer (je vais creuser...).

 

A Cures, changement de topographie donc avec un itinéraire plus tranquille même si quelques petites bosses ou faux-plats viennent pimenter la chose...

 

C'est ainsi que nous filons à travers Neuvy en Champagne, Bernay et St Symphorien. Après quoi Eric vient me demander une pause prostate qui permet à tout le monde de se soulager...

 

Nous repartons via Epineu le Chevreuil, Longnes, Crannes en Champagne et Souligné, aussi vite que nous sommes arrivés.

 

A Souligné, qui voyons-nous ? Thierry ! Venu à notre rencontre après les 40 km avec Antonin, il terminera le parcours en notre compagnie par Artenay et Chemiré où le régional de l'étape Pierrot nous abandonne.

 

A l'entrée de La Suze, nous apercevons le groupe 1 qui vient d'en terminer également.

 

Un retour à Mézeray rondement mené, encore en train de découvrir mon nouveau joujou, et il n'y a plus qu'à se préparer pour un bel après-midi de cyclisme à la télé (Tour des Flandres (Allez Julian !!) et une grosse étape de montagne sur le Tour d'Italie).
Allez hop, sur le canapé !

 

Le parcours  et les données :

Image 019

 

Quelques photos :

Image 001

 

Image 029

 

Image 002

 

Image 003

 

Image 016

 

 



18/10/2020
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres