les-coursiers-suzerains.blog4ever.com

Les Coursiers Suzerains

Rando - Cyclosport - Triathlon - VTT

Cette catégorie regroupe toutes les courses hors FSGT, c'est à dire Rando Cyclo ou Cyclosportives et tout ce qui gravite autour du Triathlon


L'Etape Sanfloraine 2021

Christophe Rota.jpg
(mis en ligne par CR)


Nous étions le 15 août 2021, c'était la vingtième édition de l'Etape Sanfloraine, Bernard Hinault était une nouvelle fois présent (en tandem sur le petit parcours), il était 8h00, le ciel plutôt couvert, voire brumeux, il faisait déjà 18° et je m'élançais plein d'envie sur les routes des Monts du Cantal. Toutefois, j'ai bien failli louper ce départ…

Logeant dans un hôtel à environ 5 km du site, je suis venu directement en vélo (à peu près 2,5 km de faux plat descendant et 2 km de vraie descente). Arrivé sur place avec un peu d'avance, je me suis dit que j'allais tourner un peu en attendant. J'ai donc fait demi-tour et là, j'ai eu une drôle de sensation : la direction semblait flotter. C'est alors que j'ai eu un flash ! "M… ! J'ai oublié de gonfler mes pneus !!!". Moi qui n'ai plus l'habitude de m'échauffer avant les cyclosportives, là, pour le coup, je suis vite monté en pression… J'ai donc pris la montée de 2 km plein pot. Arrivé en haut, j'ai jeté un rapide coup d'œil à l'horloge : "ça va être tendu, très tendu pour être revenu à l'heure du départ !". J'ai donc observé ce qui se passait autour de moi et j'ai vu des gars qui étaient encore en train de se préparer. Je me suis alors arrêté auprès d'une voiture et ai demandé à mes camarades d'un jour s'ils n'avaient pas une pompe à pied à me prêter. La réponse fut fort heureusement positive.

J'ai ainsi pu remettre mes pneus en pression tandis que la mienne redescendait… Finalement, j'étais de retour sur site dix minutes avant le départ ! OUF !

Sont-ce les précédentes péripéties, le repas de la veille au soir un peu trop copieux, toujours est-il que je n'ai pas été bien pendant un long moment. Je ne retrouvais pas les sensations des Pyrénées, les jambes ne répondaient pas ! Les groupes s'en allaient devant moi et je restais sans réaction… Habitué des départs poussifs, je ne me suis pas affolé car j'étais quasiment certain que j'en reverrai un certain nombre plus loin dans le parcours, quand les kilomètres et les difficultés auront produit leurs effets…

C'est donc à une allure de sénateur que j'ai pu apprécier le splendide viaduc de Garabit et les rives sinueuses de la Truyère qui suivirent.

Il m'aura fallu trois belles montées et 60-65 kilomètres pour enfin me mettre dans l'allure. J'avais en fait profité du retour sur moi de deux gars du parcours intermédiaire pour prendre leurs roues, me faire monter dans les tours et me débloquer totalement. Je commençai alors ma remontada ! J'étais dans la bosse de Pierrefort et j'avais souvenir que lors de ma première participation en 2017, je m' étais bien senti dans cet enchaînement avec la côte de Trénac.

Je me rappelais également que j'avais remonté un paquet de monde dans la montée suivante : le col de la Griffoul. Et effectivement, comme en 2017, c'est dans ce col que j'allais m'illustrer. Durant les 7 kilomètres de montée, je n'ai eu de cesse de dépasser des concurrents. J'avais trouvé mon rythme (13-14 km/h) et mon braquet, j'étais comme un poisson dans l'eau ! Il y a un même un gars que j'ai débordé qui, surpris par mon aisance, s'est exclamé : "c'est pas possible, t'as un moteur !" et moi, de lui répondre, alors que j'étais déjà une vingtaine de mètres devant lui : "Nooooonnnnn !!".


Après ce col, il fallait enchaîner, après une courte descente, avec celui du Prat de Bouc (en contre-bas du Plomb du Cantal) : 3 km de montée quasi rectiligne. Ici aussi, j'ai remonté quelques coureurs. En fait, quelques-uns que je dépassais me redoublaient dans les descentes et ainsi de suite. Un exercice dans lequel je suis très loin d'exceller mais j'ai quand même atteint les 65 km/h à un moment.


Pour des problèmes d'autorisation, le parcours avait dû être changé en dernière minute. C'est ainsi que nous avons eu droit à un bonus de 7 kilomètres supplémentaires et c'est dans le secteur de Laveissenet (par le Ché) que ce détour a eu lieu. Un détour loin d'être plat, tant mieux car c'est bien dans les montées que je m'illustrais le mieux. Hélas, de Valuéjols et Sériers, de longs kilomètres de plat sur un plateau exposé au vent nous attendaient. Là, tout seul, j'ai dû perdre pas mal de temps…


Surtout que la chaleur commençait son travail de sape ! Relativement épargné lors de la première moitié, la barre des 30° était alors atteinte. Mes pieds chauffaient de plus en plus. De nombreuses fois, il m'a fallu déchausser alternativement pour évacuer le sang bouillant de mes extrémités.


A une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, se présentait la côte de Bennac (1,5 km à près de 6 % et des passages à 10 %). J'avais de nouveau des gars en point de mire et j'étais en train de revenir rapidement sur eux quand je sentis tout d'un coup des crampes arriver ! Une à l'intérieur de la cuisse gauche, l'autre derrière la cuisse droite. A chaque coup de pédale, cela devenait de plus en plus sérieux… Rien à faire, je fus obligé de mettre tout à gauche pour ne plus forcer avec pour fâcheuse conséquence de devoir laisser filer les gars devant… Mais cela n'a pas suffi, j'étais toujours au bord des crampes ! Pas le choix, il a fallu que je descende de vélo pour marcher un peu, boire beaucoup et ingurgiter un gel de sels minéraux. J'avais fait une vingtaine de mètres de marche quand je vis un coureur au loin en train de revenir sur moi ! Je me suis dit : "non, non ! Y'a pas moyen !". Alors, je suis remonté sur le vélo, en restant en souplesse et en tournant les jambes aussi vite que possible… Je suis ainsi parvenu à empêcher le retour de mon poursuivant. Mieux, après quelques kilomètres, je suis revenu sur les gars qui me précédaient dans la bosse du Château d'Alleuze. Grosse montée par 35°C et où au sommet, eh bien... on monte encore pendant plus d'un kilomètre ! J'étais de nouveau au bord des crampes mais j'ai pu gérer la montée en souplesse en contrôlant les écarts avec mes poursuivants.

Il restait 8 kilomètres à faire et encore deux bosses dont celle d'arrivée. Je n'en pouvais plus mais j'avais la chance d'avoir un gars à mes trousses, c'est ce qui m'a permis de ne pas exploser. Il est revenu sur moi au bas de l'avant-dernière descente mais je l'ai lâché dans la bosse qui a suivi, j'ai pu empêcher son retour dans l'ultime descente et j'ai tout donné dans l'ultime montée même si après avoir fait une bonne accélération, il a encore fallu que je mette tout à gauche, encore une fois au bord des crampes. J'ai cependant réussi à conserver une minute d'avance sur mon poursuivant…

Les applaudissement du public à mon arrivée m'ont fait grandement plaisir ! J'ai voulu lever les bras sur la ligne mais tellement vidé que j'étais, je n'en ai même pas eu la force…


Je serais passé par tous les états durant cette belle cyclosportive qui me confirme que je ne suis pas fait pour la chaleur mais qui m'a quand même donné de grosses satisfactions (bien voire très bien dans les bosses les plus longues et les plus dures, capacité à gérer l'adversité bien que diminué par les crampes, beaucoup de records persos battus dans la seconde moitié de course) et de magnifiques vues (Garabit, les gorges de la Truyère, les deux cols, la bosse du château d'Alleuze). Un seul regret : avec quelques degrés de moins et donc sans les crampes, je pouvais légitimement espérer quelques minutes de moins et quelques places de mieux…


Après la course, j'ai pu bénéficier d'un massage salvateur prodigué bénévolement par des étudiants en 3e année de kiné. Quel bonheur !


Je referai bien une épreuve avant la fin de saison, il faut que je regarde ce qu'il est possible de faire… Ce qui est de plus en plus certain, c'est que la saison prochaine, je me lancerai à l'assaut de la Marmotte (177 km, Croix de Fer, Télégraphe, Galibier, Alpe d'Huez, 5000 m de D+, une tuerie !).


-------


Départ : Partiellement ensoleillé, 19°C, Humidité 90%, Vent 7km/h de O

Arrivée : Partiellement ensoleillé, 27°C, Humidité 56%, Vent 12km/h de SO

Image 028

 

Image 029

 

Image 030

 

Image 031

 

Image 001

 

Image 002

 

Image 003

 

Image 004

 

Image 005

 

Image 006

 

Image 007

 

Image 008

 

Image 009

 

Image 010


Photo officielle de la course :

Image 011

 

Les guest stars (Bernard Hinault sur le petit parcours en tandem et Jeannie Longo, gagnante de sa catégorie sur le parcours intermédiaire) :

Image 029

 

Image 012

 

Vidéo de la course :

 

 


16/08/2021
14 Poster un commentaire

CR Cyclosportive "La Saumuroise" dimanche 18 juillet 2021

 

Mise en ligne par AB

 

CR Cyclosportive "La Saumuroise" dimanche 18 juillet. Parcours 96 km

Au CR Titi :

Thierry-Levoyer.jpg

 

 

 

 

 



C'est de bon matin ce dimanche que je prends la route pour rejoindre Saumur pour participer à cette cyclosportive que j'ai eu l'occasion de faire deux fois.

 

Une première fois en 2016 sur le parcours de 154 km et en 2018 le parcours de 96 km.

Comme je prévoyais de faire la course de Rouez le samedi,  je me suis inscrit en ligne sur le parcours des 96 km. Le parcours des 154 me tente mais comme c'est la première fois que j'enchaine une course et une cyclosportive je décide de jouer la sagesse. Par rapport aux autres éditions l'accueil ne se fait pas à St Hilaire St Florent mais au Petit Souper, une base de loisirs avec un parc boisé de 5 hectares avec bâtiments. Le parking se situe dans un champ a à peine 100 m du site où nous devons retirer les dossards. 

J'arrive sur le parking vers 07h45 où je retrouve Antho, Phiphi B, Rémi  inscrits comme moi sur le parcours de 96 km avec un départ à 08h40 et Nono B, Arnaud LH, Thomas BRULON sur le parcours du 154 avec un départ à 08h40.Sur le parcours des 154 km est inscrit également le fidèle partenaire du CCS Seb VICTOR + Gilles PLUT.

Le temps de se préparer et de récupérer notre petit sac contenant notre dossard, les tickets repas et boisson pour la collation du midi, 2 madeleines et de discuter entre nous, de se soulager... etc c'est l'heure de se présenter sur la ligne de départ. Les premiers à s'élancer sont ceux du 154 et quelques minutes après c'est notre tour.

 

Nous sommes plus de 140 dans à nous élancer sous un beau soleil et un ciel tout bleu et une température des plus agréables. Des motos sont devant nous et nous ouvrent la route et le parcours est fléché au sol.

Les premiers kilomètres se font moins vite que prévu, mais au fur et à mesures l'allure s'accélère nettement. Je m'accroche pour rester dans les roues surtout lorsque l'on est à l'arrière car les relances font mal.

 

Comme je dis il me faut au moins 30 km pour être bien . En tout cas les jambes tournent bien malgré la course d'hier où je me suis fait un peu mal. En étant à l'arrière j'ai toujours en point de mire Antho, Phiphi, et Rémi qui sont à l'avant et qui autour des 30, 40 km emmènent le groupe qui s'est formé. On a déjà perdu quelques éléments qui n'ont pas aimé le rythme imposé et les premières bosses du parcours. Antho s'offre même le luxe de partir tout seul  face au vent mais il faut savoir raison garder et rentre sagement dans le rang en se voyant esseulé. 

Nous n'avons pas encore parcouru 50 km que je vois notre Nono B à l'arrêt au bord de la route. Une crevaison l'a obligé à s'arrêter pour changer sa chambre à air et procéder à une réparation de fortune sur un pneu dans la bande de roulement a été fortement attaqué jusqu'à la carcasse suite à un freinage d'urgence pour éviter une chute au bout de 12 km de course sur le 154. Il réussira comme même à finir sur le parcours du 96.

 
Au fil des kilomètres le groupe à l'avant s'étire surtout lorsque l'on roule sur des routes étroites avec des virages qui s'enchaînent  plus des bosses courtes mais bien pentues.

 

Nous sommes autour du soixantième kilomètre env. En étant toujours à l'arrière avec ce profil de parcours je perds le contact  avec l'avant du peloton même si je l'ai toujours en visu.

 

A un moment trois groupes se forment. Je suis avec quelques coureurs dans le troisième groupe dont Rémi. Un deuxième groupe est devant nous où se trouve Antho. Phiphi est devant dans le premier groupe. Je commence à ressentir des crampes au km70. Je bois un peu plus et m'étire sur le vélo.

Au km 88 nous longeons la levée de la Loire.

 

Nous venons de reprendre le groupe 2 lorsque qu'un coureur nous dit qu'il faut tourner à droite. Nous sommes quelques coureurs à faire demi-tour pour reprendre le parcours.

 

Rémi et Antho  continuent leur route sur le levée comme beaucoup d'autres car ils suivaient une moto ouvreuse qui n'a pas vu qu'il faut tourner ce qui leur évite au moins une bosse car en tournant à droite on est face au coteau saumurois et à une bosse longue et pentu  qui fait mal au papattes.

 

Il y a 3 bosses sur les 5 derniers km  dont celle de l'arrivée. Heureusement les crampes me laissent à peu près tranquille ce qui me permet de bien franchir ces dernières difficultés.

 

A l'arrivée, je retrouve Phiphi, Antho et Rémi qui viennent de finir. 

Mon compteur affiche un peu plus de 95 km D+ 791 et une moyenne de 34,8 km/h.

En attendant, les copains sur le 154 nous avons pu apprécier les bonnes binouses offertes par Phiphi. Après les efforts fournis, elles ont été très appréciés. Merci à lui

Une bien belle cyclosportive, bien organisé qui nous a permis de passer une très belle matinée sur le vélo. L'après vélo était pas mal aussi  où nous avons pu  savouré tous ensemble  de bonnes fouées dans un cadre très agréable et une super ambiance avec les copains CCS/VALEO réunis à cette occasion. (Voir photos) 




 Classement sur le 96km / 137 coureurs à l'arrivée :

- 46 : Rémi en 2h39mn10s
- 49 : Phiphi B 2h41mn01s
- 51 : Antho     2h41mn38s
- 59 : Titi          2h43mn15s

La Saumuroise 96KM

 

 

 

 

 

alh_9035072

 

 

 

 

 

CR Cyclosportive "La Saumuroise" dimanche 18 juillet. Parcours 154 km.

 

Au CR Arnaud LH :

 

Enfin un beau Week end…

Top super pour participer à une cyclosportive.

Après un départ très matinal de Louplande, je prends la route direction  Saumur.

Le rendez-vous avec les amis cyclistes me donne la pèche après une semaine calamiteuse suite à une intoxication alimentaire !

J’ ai absolument aucune idée de mon état de forme. Comme d’ habitude : « on verra bien » la tournure de l’ histoire sur place.

De  nombreux cyclos de la Suze mais également  Sebastien et les triathlètes du Mans sont au rendez-vous pour partager ce moment de sport.

Nous sommes trois suzerains sur le 154 kms : Thomas, Arnaud et moi.

Nous sommes tous à l’ heure et j’ ai le temps de saluer l’ ensembles des copains…

Cela fait parti de la cyclo de papoter avant le « GO » !

Nous sommes 150 inscrits  sur chaque parcours « nickel » …

Je vois que Arnaud B  est en première ligne pour attaquer cette matinée de « warriors ».

De mon côté, je suis avec les triathlètes mais je sais que nous aurons pas beaucoup l’ occasion de papoter  pendant les 4heures à venir.

Comme prévu le départ à 8h30 permet de prendre ses marques sur les 2 premiers kilomètres neutralisés…

Comme au bon vieux temps, je connais la grande importance de ne surtout pas « rater le bon wagon ».

Les motos ouvreuses accélèrent brutalement pour  lâcher le peloton sur une magnifique route.

Les hostilités sont lancées, me voici lancer dans une grande opération « je me cache le maximum ». Je colle les roues, remonte dès que  possible …

En bref, je ratonne dur mais je suis très attentif à ce qui se passe devant pour éviter les chutes et les coups de freins !

Cela roule vite, mais dans le peloton les efforts sont minimes jusqu’ au kilomètres 12 …

Je suis en 30 positions et je vois devant un cycliste qui se retourne (complétement fou de faire cela), sa roue avant accroche la berge et « BIM BAM BOM ». Le voilà sur le dos dans le fossé !

J’ arrive à l’ éviter mais derrière moi cela freine sévère. Je mets les gaz et recolle au groupe de tête !

A cet instant, les champions (devant) embraillent à bloque pour faire le ménage. C’ est le moment de se faire petit petit …

Je suis satisfait, j’ ai pris le bon train et malgré la vitesse très rapide je ne sens beaucoup plus serein …

Le groupe  progresse sans danger, ni freinage intempestif. Après une heure, je décide de regarder mon compteur pour la première fois !

Avec le départ neutralisé, je suis à 42,8 km / h de moyenne, «ouf » mais comme les watts sont correctes je ne m’ inquiète pas pour la suite.

De nombreuses attaques mais rien de définitif jusqu’ au kilomètre 70 …

Le cycliste « pro » de Total Direct Energy accélère dans un faux plat montant (même pas méchant), une dizaine de garçons sautent dans sa roue et les voilà parti définitivement …

« Un autre sport », je fais pitchhhhhh   comme le reste de peloton !

Les bosses se passent bien, le road book semblait plus méchant « comme quoi ». Les ravitaillements se font à la voler pour attraper une bouteille d’ eau (merci les bénévoles).

Je suis très agréablement surpris du civisme du peloton « personne » ne jette sa bouteille au sol (bravo les mecs) !

Nous arrivons sur les deux dernières difficultés du parcours et le carburant commence à manquer. Je vais être juste avec mon restant de bidon pour la deuxième boucle de 60 kms.

Je passe à coté de la ligne d’ arrivée et je me reboost après mes premières sensations de fatigues.

Sur cette deuxième boucle le vent devient plus présent et malgré un peloton de tête très homogène, cela ratonne pour de nombreux cyclistes. Plus personne ne roule, sauf dans les bosses ….

Je fais ma partie du boulot mais pas plus, je me sens moins bien et les prémisses de crampes apparaissent …

Le peloton roule plus du tout (25kms : ) , la moyenne s’ écroule kilomètre après kilomètre. Les costauds sortent du peloton par groupe de deux trois dans les difficultés du parcours.

Je profite de ma  mémoire des routes pour anticiper mon positionnement sur les bosses que nous parcourons pour la deuxième fois de la matinée ! Les crampes arrivent mais je passe les bosses avec le reste du peloton ( 25 max). Je reste concentrer sur les kilomètres restant mais je ne veux plus  regarder mon compteur kilométrique «  Histoire de ne pas prendre un coup au moral » malgré que les watts sont corrects !

Le groupe s’ effiloche dans les relances, les dernières bosses sont juste là. Les crampes sont parties mais la prochaine fois cela me sera fatal !

La dernière bosse se présente devant moi, je vois les suzerains avec une bière à la main dans le dernier virage. Je leur fais une grimace de soulagement !

Yes, les 300 derniers mètres  piquent bien mais la ligne d’ arrivée est juste là !

Je termine « la saumuroise » avec 37,1km/h sur 154 kms. Une belle matinée de sport …

Reste le meilleur, refaire la course autour de repas avec les copains !

 

PS : Reste à suivre le CR de Thomas et Nono B au retour des vacances.....

 

 

 

 

1

 

 

 

2

 

10

 

 

9

 

11

 

12

 

 

13

 

 

 

 

 

 

 


30/07/2021
1 Poster un commentaire

La Cyfac 2021

Christophe Rota.jpg

(mis en ligne par CR)

Trois ans après le très mauvais souvenir de 2018 (abandon à bout de forces dans le col des Supeyres au km 95), j'étais de retour sur la Cyfac pour aller au bout cette fois. C'était là mon principal objectif mais si cela se passait bien, j'avais également l'idée de réaliser une moyenne d'au moins 20 km/h.

Durant les jours qui ont précédé, j'ai beaucoup regardé les prévisions météo. Cela a commencé par du soleil puis très vite c'est devenu couvert puis des faibles pluies puis quelques averses puis de fortes averses et puis non de faibles pluies et puis des risques d'orages et puis en fait non des faibles pluies. Bref, ils ne savaient pas et donc moi non plus mais cela risquait fort d'être à minima assez humide.

Aussi, alors que j'étais en train de me préparer le matin avant le départ, j'hésitais fortement sur le fait de prendre le kway ou pas… Un camarade cycliste garé à côté de moi a vite compris mon hésitation en me regardant et m'a vivement conseillé de le prendre. Ce que j'ai finalement fait et bien m'en a pris car de l'eau on en a eu, et pas qu'un petit peu !

Cela a commencé dès mon entrée dans le sas de départ environ 20 minutes avant le coup de feu. Une petite pluie s'intensifiant au fil des minutes d'attente.
Enfin, la meute fut lâchée ! L'optique qui était la mienne a fait que j'ai pris un départ très prudent. Je ne voulais en aucun cas épuiser mes forces d'entrée. Je savais également que la plus grosse difficulté en terme de pente interviendrait après une trentaine de kilomètres. La côte de Montravel et ses 6 km à 8 % de moyenne. Ce serait mon premier test afin de savoir où j'en étais. Et ma foi, cela s'est très bien passé ! J'ai ici commencé à remonter quelques gars. Je me félicite d'ailleurs d'avoir changé ma cassette (de 12x25 à 11x28) il y a quelques temps. Le 28 dents me serait d'une grande utilité à plusieurs reprises durant la journée.

La pluie avait alors cessé et allait nous laisser tranquille un certain temps mais ce fut le calme avant la tempête ! En effet, le ciel allait nous tomber sur la tête durant la montée vers Bunangues. J'ai même cru voir quelques éclairs par moment. Un déluge d'apocalypse que j'ai pris de plein fouet sur le vélo. Pas question de s'arrêter, de s'abriter, non ! Je continuais coûte que coûte !

Ces difficiles conditions météo avaient également un autre impact : elles rendait les descentes compliquées voire dangereuses. Déjà qu'en temps normal, je ne suis pas (ou plutôt je ne suis plus) un kamikaze mais alors sur des routes détrempées, j'avançais sur des œufs et je ne prenais pas le moindre risque. C'est bien simple, j'ai passé mon temps à doubler des gars dans les montées qui me redoublaient dans les descentes…

Un peu après le kilomètre 85, nous arrivions au pied du col de Chansert et je ressentais là une première lassitude. Non pas musculaire, non pas nerveuse mais c'est que malgré mes gels énergétiques, j'avais faim ! Un ravito était prévu à cet endroit, ce fut le seul où je m'arrêterais mais il arrivait vraiment à point nommé ! J'avais besoin de solide ! Les deux petits sandwichs au jambon et au saucisson m'ont fait le plus grand bien. Le petit bout de banane également. J'en profitais également pour recompléter un de mes deux bidons puis changer de batterie pour ma GoPro.

Le col de Chansert donc… 10 km à 6,3 % de moyenne. Revigoré, j'ai bien passé la difficulté. Les jambes tournaient bien. Je me suis même payé le luxe de prendre la roue de gars qui roulaient plus vite que moi. J'ai pris 5-6 km/h d'un coup mais j'encaissais la charge sans broncher.

J'enchaînais ensuite avec le col du Béal, 10 km à 6 % pour atteindre 1390m d'altitude, le point culminant du parcours. Je savais qu'au sommet, il resterait une quarantaine de kilomètres et que le plus dur serait fait. Je me suis accroché à cette idée car cela commençait à devenir difficile, notamment l'avant-dernier kilomètre de montée à 8 % de moyenne.

Au sommet, la pluie revint de nouveau, intense et froide, très froide ! La descente fut un véritable calvaire ! Crispé pour ne pas prendre de risques et littéralement frigorifié ! Je n'avais qu'une hâte : en finir avec cette descente et vite remonter pour me réchauffer. De plus, je n'arrêtais pas de bailler ! Etais-je en train de connaître une défaillance, un coup de fringale ? J'ai vite mis la main à la poche et pris un coup de fouet.

La pluie cessa dans la vallée. La température remonta et la route avec ! J'étais content ! Les frissons allaient disparaître… La bosse de 2,5 km ne fut qu'une simple formalité.
Le soleil fit son apparition à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, au pied de la dernière montée du jour. 8 km à 5,5 % vers Bertignat. Plus rien ne pouvait alors m'arrêter, j'ai lâché les chevaux ! Je suis encore revenu sur quelques gars et que j'ai aussitôt déposés. Ce fut alors la dernière descente, la seule sur une route quasi sèche. J'ai enfin pu me faire plaisir dans cet exercice sans pour autant aller au-delà de mes limites.

A l'arrivée, j'eus la satisfaction du devoir accompli, de la réalisation de mon objectif principal, du dépassement de mon objectif secondaire avec une moyenne de 21,4 km/h ! Je l'ai fait ! Ca y est, je l'ai fait ! La Cyfac est enfin dans la poche !

Maintenant, je me tourne vers mes deux prochains objectifs : la semaine dans les Pyrénées début août et l'Etape Sanfloraine le 15 août.

Image 022

 

 

Parcours 20210704 - La Cyfac 2021

 

 

Image 023

 

 

Image 027

 

 

Image 025

 

 

Image 028

 

 

Image 026

 

 

COPAINS21G-02811

 

 

COPAINS21G-02813

 

 

COPAINS21G-02812

 

 

 


05/07/2021
15 Poster un commentaire

Un CCS à la Périgordine 13 Juin 2021

Eric-Carre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mise en ligne par AB

 

 

Quel bonheur de retrouver le plaisir des cyclosportives! d'où ma présence pour la seconde fois à la périgordine, maintenue au calendrier, une cyclo exigeante que j'apprécie beaucoup.

 

C'est par une météo chaude et ensoleillée, que j'opte pour les parcours 90/120, à choisir pendant le parcours selon sa forme.

C'est en fou furieux, comme à son habitude et malgré un chrono à 2kms de la ligne, que le départ est donné. Le parcours présentait 7 montées répertoriées dont la première après 5 kms.

 

Je ne refait pas l'erreur d'il y a 2 ans et je décide de monter à mon rythme sans me laisser impressionner par les nombreux concurrents me dépassant.

 

Ma stratégie m'a donné rapidement raison lorsque près du sommet, j'ai pu dépasser et recoller un bon groupe qui m'a permis de me mettre à l'abri jusqu'au kilomètre 20, où la deuxième montée assez sévère nous attendait à Terrasson (jolie ville de Dordogne au demeurant).

 

C'est sans ménager mes efforts que je reste collé à ce groupe dans l’intérêt de rallier le kilomètre 45, point de séparation des 2 parcours 90/120 en me disant que je verrai après !! Comme nous, La chaleur grimpait de plus en plus et la température se faisait sentir.

 

Malgré tout, au point de séparation, je décide de ne pas m'arrêter au ravito mais d'opter toutefois pour le 90 kms, voulant terminer cette première cyclo dans de bonnes conditions.

 

Pour le reste du parcours, le bon groupe, certes moins copieux mais encore assez nombreux nous à permis de poursuivre sur un rythme soutenu puisque nous affichions encore au kilomètre 70 un modeste 32.5 kms/h de moyenne avec 850m de dénivelé mais à la dernière montée, manquant de carburant, j'ai explosé laissant filer ce groupe pour aller à mon rythme et rallier l'arrivée en solitaire sur ces 90 kms en 2h54mn, 1037m de dénivelé avec une moyenne de 31 kms/h.

Hormis le contexte des étapes du Tour, Je crois que j'ai participé à une de mes meilleures cyclosportives sur le plan sportif et collaboratif ou j'affiche sans m'en apercevoir un cardio moyen de 155 bpm !!

 

20210613_085119

 

20210613_084123

 

IMG-20210613-WA0006

 

IMG-20210613-WA0007

 

 

Télécharger

Ma sortie STRAVA


18/06/2021
14 Poster un commentaire

Calendrier des Cyclosportives et Cyclotouristes 2021

Mis en ligne par GC

 

un-cycliste-cheveux-au-vent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2021 Arrive en espérant que cette nouvelle saison ne ressemble pas à 2020, voici donc un aperçu des calendriers Cyclo Sportives, Cyclo Montagnardes et Cyclo Touristes pour 2021, ces calendriers ne sont pas complets, mais je compte sur vous pour l'enrichir en me faisant parvenir des évennements qui ne seraient pas présents ici.

Pour cela: me donner les dates, lieux, départements, Sites Web et noms des évènements, me faire parvenir le tout à l'adresse: lescoursiersuzerains@gmail.com

 

Merci et bon Choix pour la saison 2021

 

Calendrier des Cyclosportives 2021
Date Lieu Dep Site Web Nom de la Cyclosportive
07/03/21 Menneçy 91 http://velostarorganisation.com/ La Jacques Gouin
14/03/21 Montelimar 26 https://www.corimadromeprovencale.com/ Corima Drôme Provençal
04/04/21 Gignac 34 https://heraultaise.com/ L'Héraultaise Roger-Pingeon
11/04/21 Péronnas 01 http://www.labisou.com/ La Bisou
18/04/21 Lèves 28 http://www.tropheepassion.com/topic1/index.html La Blé d'Or
01/05/21 Contrexeville 88 https://laroutethermalecycliste.fr/ La route Thermale
01/05/21 Nieuil-l'Espoir 86 Contact : Caillaud.joel@wanadoo.fr La Michel Grain
02/05/21 La Canourgue 48 https://challengecyclotour.com La Lozérienne
09/05/21 Vence 06 https://granfondovencoise.com/ La Vençoise
09/05/21 St Bonnet sur Gironde 17 https://www.apogecycliste.fr/ La Michel Pitard en Haute Saintonge
13/05/21 La tour de Salvagny 69 https://www.taccyclo.fr/ Trois Cols-Materiel Velo,com
16/05/21 Greoux les Bains 04 https://www.ats-sport.com/epreuve.php?id_epreuve=6321 Les Boucles du Verdon
22/05/21 Valberg 06 https://granfondomercantour.com/ Mercan'Tour Classic
23/05/21 Lons le Saunier 39 https://cyclosportive-100anslavachequirit.fr/ La Vache qui Rit
23/05/21 Munster 68 https://www.cyclosportive-lesmarcaires.fr/ Les Marcaires
30/05/21 Villefort 48 https://challengecyclotour.com/granite-mont-lozere/ La Granite mont Lozère
05/06/21 Limoge 86 http://www.lalimousinecyclo.com/ La Limousine André-Dufraisse
06/06/21 Bonneville 74 https://www.velo-club-bonneville.org/en-savoir-plus/10eme-faucigny-glieres-17325 La Faucigny-Glière
12/06/21 Vay 44 https://laeloitassin.com/ L'Eloi-Tassin
13/06/21 Montignac-Lascaux 24 https://www.laperigordine-cyclo24.com/ La Perigordine
13/06/21 Volvic 63 https://cyclos-cournon-auvergne.fr/volcane La Volcane
19/06/21 St Brieux 22 http://www.labernardhinault.fr/ La Bernard Hinault
19/06/21 Saint Félicien 07 https://www.ardechoise.com/ L'Ardechoise
20/06/21 Castellane 04 Contact:contact@alpesverdontour.com Alpes Verdon Tour
26/06/21 Tarascon sur Ariège 09 https://www.cyclosport-ariegeoise.com/ L'ariégeoise
27/06/21 Bourg d'Oisan 38 https://lepapemarmottegranfondoalpes.com/ La Marmotte Grand Fondo Alpes
27/06/21 Cernay 68 https://www.alsacienne.org/fr/ L'Alsacienne
03/07/21 Callac 22 http://www.plbmuco.org/ La PLB Muco
04/07/21 Nice 06 https://www.letapedutourdefrance.com/fr L'étape du Tour
04/07/21 Malestroit 56 https://lacoeurdebretagne.org/ La Coeur de Bretagne
04/07/21 Ambert 63 https://www.cyclolescopains.fr/ Les Copains Cyfac
04/07/21 Cluses 74 https://www.cyclo-jpp.com/la-cyclosportive-neuf-de-coeur/ La JPP-Neuf de Coeur
11/07/21 Sain Lary Soulant 65 https://www.lapyreneenne.a3w.fr/ La Pyrénéenne
18/07/21 Saumur 49 https://www.pole-cyclismesaumurois.com/ La Saumuroise
25/07/21 St Michel de Maurienne 73 https://www.maurienne-galibier.com/fr/index.aspx La Maurienne – Galibier
01/08/21 La Chambre 73 https://www.cyclo-madeleine.com/ La Madeleine
14/08/21 St Flour 15 https://www.etape-sanfloraine.fr/ L'étape sanfloraine
21/08/21 Le Mans 72 https://www.24heuresvelo.fr/ 24 heures velo Shimano
22/08/21 Saint Jorioz 74 https://www.challengecyclotour.com/alpinbike-lac-annecy/ AlpinBike Lac d'Anneçy
29/08/21 Vaugany 38 https://vaujany.gfny.com/ GFNY Alpes Vaugany
05/09/21 St Girons 09 https://www.cyclosportive-la-casartelli.fr/ La Casartelli
19/09/21 Die 26 http://www.cyclodromoise.com/ La Drômoise
26/09/21 Marseille 13 http://www.bossesdeprovence.com/fo/index.php Les Bosses de Provence
01/10/21 Bedouin 65 https://www.hauteroute.org/fr/ Haute route Ventoux
03/10/21 Yerville 76 https://www.viking76.org/ La Viking 76
         
         
         
Calendrier des Cyclomontagnardes 2021
Date Lieu Dep Site Web Nom de la Cyclomontagnarde
05/06/21 Lons le Saunier 39 La cyclo montagnarde du Jura La cyclo montagnarde du Jura
12/06/21 Annecy 74 La Cyclo Montagnarde d'Annecy La Cyclo montagnarde d'Annecy
19/06/21 Luchon 31 La Cyclo Montagnarde Luchon Bayonne La Cyclo montagnarde Luchon / Bayonne
26/06/21 Villefort 48 La Cyclo Montagnarde Cevennes Gorges du Tarn La Cyclo montagnarde Cevennes G du Tarn
04/07/21 Pfafenheim 68 http://www.velovosges.fr/ La Cyclo montagnarde des Vosges
         
         
Calendrier des Cyclotouristes 2021
Date Lieu Dep Site Web Nom de la Cyclotouriste
25/07/21 Valognes 50 https://www.valognes-sf2021.com/ La Semaine Fédérale
         
         
         
         

27/12/2020
0 Poster un commentaire

CR de la Rando VTTde Challes Dimanche 19 mai 2019

 

 

CR de la rando VTTde Challes dimanche 19 mai 2019 :

 

Pour changer des roch des monts d'Arrée, nous nous sommes inscrits avec David, Mickaël et Jérémy pour participer à la transvolcanique qui se déroulera les 14 et 15 septembre prochain dans le parc régional des volcans d' Auvergne.

 

Nous nous sommes retrouvés sur la rando de Challes pour rouler ensemble et préparer tranquillement notre futur périple sur le parcours des 45 km que proposait cette sortie, sans la présence de David qui ne pouvait pas être présent, ce sera pour une autre fois. 

 

Pour info, la transvolcanique pour ceux inscrits sur les 2 jours comme nous, c'est : le samedi le parcours aller : Blanzat - Le Mont Dore - Distance : 82 km Montée : 2130 m Descente : 1460 m et le retour le dimanche : Le Mont-Dore-Blanzat - Distance : 79 km Montée : 1749 m Descente : 2412 m.

 

Bref, il faut un minimum d'entraînement si on ne veut pas trop en ch... et profiter des beaux paysages que nous réservent cet événement.

 

Même si la rando de Challes était assez roulante elle nous a permis de savourer les parcours variés entre forêt et prairies relativement bien balisés avec de bon ravitaillement même si l'organisation a du faire face à plus de monde que prévu et tant mieux pour eux.

 

Le parcours proposait des petites côtes, des belles petites descentes dans les sous-bois sans oublier des passages  dans des parties boueuses pour rappeler les joies du VTT.

 

A l'arrivée, nous avons eu droit à un casse-croûte de rillettes, du boudin et un petit verre de kir qui nous a permis de trinquer à notre première rando ensemble.

 

Bref, une sortie très sympathique qui m'a permis de rouler pour la première fois avec Mickaël et Jérémy, deux passionnés, deux bons rouleurs et  très sympathiques vététistes. A refaire mais tous les 4 si possible avant la transvolcanique.

 

Jérémy, Titi et Mickaël

Jérémy, Titi et Mickaël


23/05/2019
1 Poster un commentaire

La Ludoromaine du 14/10/2018

 

 

C'est par un beau temps que nous arrivons Thomas et moi au Lude, contrairement à Météo France qui annoncait de la pluie.

 

Jéjé, Virgil et Jacques étaient en cours d'habillage pour le circuit VTT de 50KMS ( le Max).

 

Pour nous c'était le 105kms.

 

Pas mal de monde déjà bien préparé pour le top départ, après quelques blagues de Virgil et Jéjé sur mon nouveau plateau ( un petit 53), c'est l'heure de la prise des dossards, pas en avance de notre côté, il est déjà 8h30...., grosse équipe de SPAY au départ !

 

Après 35kms premier ravito et les ennuis commencent avec une valve qui perd lentement, un coup de pompe grand modèle de mister Froger de l'organisation du Lude, nous reprenons la route en croisant les doigts.

 

Un très beau parcours, de beaux payasages, de beaux châteaux et plus encore.

 

Un poil de dénivelé, 107 kms plus tard nous arrivons en rattrapant seulement les derniers qui avaient 45 minutes d'avance sur nous et sans doute pas de dépannage.

 

Une bonne bière à l'arrivée et un casse croûte offert par le club du Lude.

 

Des gens très sympathiques et un super accueil aux ravitos

 

A refaire laughing

 

 

 

 

Les chanceux que nous connaissons….


21/10/2018
2 Poster un commentaire

Résumé de La Saumuroise

 

 

Comme convenu mon petit compte rendu de La Saumuroise.

 

 

C'est sous une belle matinée que je prends la direction de Saumur où j'arrive vers 7h40. Le départ du 100 km étant prévu à 8h40, j'ai donc 1 heure de battement ce qui permet de m'inscrire et de me préparer tranquillement. Après le départ des 150 km comme prévu à 8h30 le peloton, des 100 km prends le départ à l'heure prévue à 8h40. Et comme prévu cette cyclosportive comptant pour le trophée de l'ouest le départ est rapide. J'arrive à rester dans les roues du premier peloton jusqu'au km 35 mais après çà s'emballe. Je m'accroche à un groupe composé de 7 coureurs avec deux coursiers qui vont essayer de rejoindre le groupe qui nous précède jusqu'au km 65.

Nous n'arrivons jamais à les rejoindre car nous étions que trois à prendre des relais et surtout les deux coursiers car à un moment je me suis mis à l'abri car le cardio arrivait dans la zone rouge. Nous finissons cette cyclo tous les 7. Mon compteur affichait 97,7 kms en 2h55 avec une moyenne de 33,4 km/h et à peine 800 m de dénivelé.

 

Une belle cyclo bien organisée avec un beau parcours même si je n'ai pas profité vraiment du panorama. A l'arrivée la restauration composée de fouée, la spécialité locale, était la bienvenue.

 

 

A bientôt sur le vélo.

 

 

Titi.

 

Avant le Départ !!!

Après l'éffort .....le réconfort !!! petit cadeau de La Saumuroise.

Petit Selfie .....


16/07/2018
10 Poster un commentaire